•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le PQ présente trois candidats dans Montréal et en Montérégie

Les candidats écoutent le discours de Jean-François Lisée.

Les trois nouveaux candidats du PQ, Frédéric Lapointe (gauche), Farida Sam (centre droit) et Cédric Gagnon-Ducharme (droite) en compagnie du chef du parti, Jean-François Lisée (centre).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le spécialiste en pédagogie Frédéric Lapointe, l'ingénieure Farida Sam et l'avocat Cédric Gagnon-Ducharme défendront les couleurs du Parti québécois aux prochaines élections dans les circonscriptions de Maurice-Richard, de l'Acadie et de Borduas.

C’est en parlant d’éducation, de diversité et d’environnement que le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a présenté mardi matin ces trois nouveaux candidats en vue des élections québécoises de l’automne.

Frédéric Lapointe

Tout d’abord, c’est le conseiller au centre de pédagogie universitaire de l’Université de Montréal et fondateur de la Ligue d’action civique, Frédéric Lapointe, qui sera candidat pour le Parti québécois dans la circonscription de Maurice-Richard, à Montréal, actuellement détenue par la ministre libérale de la Culture, Marie Montpetit.

Se disant engagé à rehausser la formation des maîtres et à valoriser le métier d’enseignant pour améliorer le système d’éducation québécois, Frédéric Lapointe s’est aussi engagé à continuer de travailler pour assainir les pratiques au sein de l’appareil d’État.

Je rejoins le Parti québécois. J’espère remporter la circonscription de Maurice-Richard et le faire pour que désormais l’État québécois soit au service des citoyens et non au service de ceux qui nous gouvernent.

Frédéric Lapointe, candidat dans Maurice-Richard

Farida Sam

Dans la circonscription montréalaise de l’Acadie, aussi située à Montréal, le PQ tentera de faire élire l’ingénieure et militante environnementale Farida Sam, qui y croisera le fer, entre autres, avec l’actuelle ministre libérale des Relations internationales, Christine St-Pierre.

Fière de ses origines kabyles, Mme Sam a expliqué qu’elle a choisi le Parti québécois parce qu'il véhicule des valeurs qui la rejoignent notamment en matière d’environnement, mais aussi en tant que membre de la diversité québécoise.

« Le Parti québécois, c’est un parti qui véhicule des valeurs qui me rejoignent et qui rejoignent mes semblables, des milliers de Québécois et de Québécoises de toutes origines.

Il y a la plateforme qui est une plateforme progressiste qui propose des solutions réalistes et crédibles qui rejoignent toutes les franges de la société, et qui parle d’immigration, d’une bonne politique d’immigration parce qu’on ne peut pas faire du Québec un pays sans les immigrants.

Farida Sam, candidate dans la circonscription de l’Acadie

Cédric Gagnon-Ducharme

Le troisième candidat qu’a présenté Jean-François Lisée est l’avocat et défenseur de l’environnement Cédric Gagnon-Ducharme, qui défendra les couleurs du PQ dans la circonscription de Borduas, en Montérégie, actuellement détenue par le caquiste Simon Jolin-Barrette.

Cédric Gagnon-Ducharme, qui a grandi dans Borduas, où il a pratiqué le droit notamment dans des dossiers de protection de la jeunesse, de droit pénal, de droit criminel, de droit de la famille, a expliqué qu’il a constaté pendant ces années « à quel point on pouvait être mis de côté, à quel point l’État pouvait mettre certaines personnes en exergue ».

Soulignant l’intérêt du Pari québécois pour le bien-être de tous les citoyens, le jeune avocat a vanté l’aspect innovateur des politiques du PQ.

Je tiens à militer au sein du Parti québécois parce que c’est un parti qui a à cœur l’intérêt des citoyens, peu importe d’où ils viennent. C’est un parti qui a fait ses preuves en matière de politiques innovantes et de politiques ouvertes sur les citoyens.

Cédric Gagnon-Ducharme, candidat dans la circonscription de Borduas

Il a également fait l’éloge de la plateforme péquiste en matière d’environnement.

Le Parti québécois a déjà présenté plusieurs nouveaux candidats à Montréal en vue de la prochaine élection, dont la femme d’affaires et blogueuse Michèle Blanc qui sera candidate dans Mercier ou encore l’ex-chef d’Option nationale Jean-Martin Aussant, qui tentera de se faire élire dans Pointe-aux-Trembles.

Politique