•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lutte contre la tordeuse des bourgeons de l’épinette en cours dans la région

Une tordeuse des bourgeons de l'épinette sur une branche d'arbre

La tordeuse des bourgeons de l'épinette

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Six avions nolisés par la Société de protection des forêts contre les insectes et les maladies (SOPFIM) ont commencé dimanche à pulvériser les zones forestières infestées par la tordeuse des bourgeons de l'épinette au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L’insecticide biologique BTK est épandu sur les territoires propices à la coupe forestière. Son taux de succès est de 84 %.

« Ce serait mieux que ce soit 100 % […] mais il ne faut pas oublier qu’on utilise un insecticide biologique. Ça comporte différentes contraintes, dont le suivi de l’insecte en développement et puis le moment propice pour l’arroser, mais quand même nous arrivons à rencontrer nos objectifs », affirme le directeur général de la SOPFIM, Jean-Yves Arsenault.

Il ajoute que, pour stopper l’épidémie, le programme prévoit des interventions chaque année pendant plus de 10 ans.

« Ce qu’on voit, c’est que partout où on a des pulvérisations, sur un horizon de 10-12 ans, on est capable de protéger la forêt pour qu’elle demeure en vie. »

— Une citation de  Jean-Yves Arsenault, directeur général de la SOPFIM

L'opération de cette année, sans risque pour la santé humaine et animale, se déroulera jusqu'à la fin juin ou jusqu’au début juillet.

Un avion qui survole la forêt.
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Archives : la SOPFIM procède à la pulvérisation aérienne d'insectide biologique sur la forêt commerciale du Québec.

Photo : SOPFIM

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !