•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Immobilier à Toronto : baisse des ventes de 22,2 % en mai

Pancarte de maison à vendre à Toronto
Le prix de vente moyen de tous les types de maisons combinés a diminué de 6,6 % vis-à-vis le mois dernier. Photo: La Presse canadienne / Graeme Roy
La Presse canadienne

Selon le Toronto Real Estate Board (Chambre immobilière de Toronto), les ventes de maisons en mai dans la région du Grand Toronto ont diminué de 22,2 % par rapport au même mois l'an dernier.

Selon la Chambre immobilière, bien que le nombre de ventes ait baissé d'une année à l'autre, la chute était moins grave qu’en février, mars et avril, alors que le volume de ventes avait baissé de plus de 30 % par rapport au même mois l’an dernier.

D'un mois à l'autre, les ventes, corrigées pour tenir compte des variations saisonnières, sont demeurées essentiellement inchangées par rapport au mois d'avril, après avoir reculé de 0,4 % le mois précédent.

Le prix de vente moyen de tous les types de maisons combinés a diminué de 6,6 % vis-à-vis le mois dernier pour s'établir à 805 320 $.

Toutefois, lorsqu’on tient compte des variations saisonnières, le prix de vente moyen a augmenté de 1,1 % par rapport au mois d'avril de l’an dernier.

Jason Mercer, directeur de l'analyse de marché de la Chambre, a déclaré que les conditions du marché se resserrent dans la région du Grand Toronto, ce qui permettra de soutenir les prix des maisons au cours de la deuxième moitié de 2018 et jusqu'en 2019.

« Il y a des indicateurs émergents pointant vers une concurrence accrue entre les acheteurs, ce qui conduit généralement à une plus forte croissance des prix », a déclaré M. Mercer dans un communiqué.

« Dans la ville de Toronto, par exemple, les prix de vente moyens étaient supérieurs ou égaux aux prix moyens pour tous les principaux types de maisons en mai. »

Les observateurs croient que le mois d'avril dernier a peut-être été le sommet du marché de la région de Toronto avant que le gouvernement de l'Ontario n'introduise un ensemble de mesures pour refroidir le marché.

Immobilier

Économie