•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elle refuse de payer une amende après le vol de ses plaques d'immatriculation

Une contravention placée sur le parebrise d'une voiture à Winnipeg

Une contravention placée sur le parebrise d'une voiture à Winnipeg

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une automobiliste dont les plaques d'immatriculation ont été volées ne devra pas payer d'amende auprès de la Direction du stationnement de Winnipeg.

La décision a été prise après une plainte de l’automobiliste en 2017 et des recommandations du Bureau de l’ombudsman du Manitoba, qui a examiné le dossier.

La femme, dont le nom n’a pas été rendu public, a constaté le vol de ses plaques d’immatriculation en décembre 2016.

En février 2017, la Ville lui demandait de payer 100 $ avant le 29 mars 2017 pour une contravention datée du 23 décembre 2016, mais cette dernière avait été placée sur une voiture qui n'appartenait pas à l'automobiliste.

Afin d’éviter de payer l’amende, la Ville lui demandait un rapport de la police prouvant le vol de ses plaques, en oubliant de lui dire que cela devait se faire dans les 30 jours. La police l’obligeait cependant à remplir une demande d’accès à l’information pour obtenir le rapport.

Selon le Bureau de l’ombudsman, la Direction du stationnement a suivi à la lettre le règlement, mais les informations de la police auraient pu être plus claires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !