•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avis d'ébullition d'eau à la plage Parlee

L'avis d’ébullition d'eau sera en vigueur jusqu'à lundi à la plage Parlee.
L'avis d’ébullition d'eau sera en vigueur jusqu'à lundi à la plage Parlee. Photo: Arthur Melanson
Radio-Canada

Des avis d'ébullition d'eau ont été aperçus un peu partout depuis jeudi à la plage Parlee au Nouveau-Brunswick.

Ce serait un employé du parc provincial de la plage Parlee qui serait à l'origine du problème, selon Allen Bard, porte-parole pour le parc provincial de la plage Parlee.

La personne en question aurait fermé par inadvertance un interrupteur qui empêche l'eau de puits d'être en contact des coliformes fécaux. De plus, l'employé aurait, du même coup, accidentellement fermé tout le système d'eau potable du site, faisant en sorte que les douches et les fontaines d'eau du parc étaient à sec.

Ce manque d'eau qui a été remarqué par les visiteurs puisque le mercure dépassait 25 degrés Celsius jeudi et vendredi.

« C'est une erreur humaine », assure M. Bard, qui explique que l'employé voulait fermer l'interrupteur pour s'assurer, à tort, que le chlore utilisé pour traiter l'eau ne se retrouve pas sur le gazon qu'il était en train d'arroser.

Les autres employés seront rencontrés au courant de la semaine prochaine, ajoute Allen Bard, pour éviter qu'une telle situation ne se reproduise.

Avis d'ébullition en vigueur

Par précaution, le médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick a émis un avis d'ébullition d'eau à la plage Parlee. Des échantillons d'eau ont été prélevés et les résultats devraient être disponibles lundi.

Si les résultats démontrent qu'il n'y aucune trace de coliformes fécaux, comme l'exige Santé Canda, l'avis sera levé.

De plus, certaines toilettes qui étaient fermées au public depuis l'ouverture ont finalement été rouvertes vendredi.

La plage Parlee est ouverte depuis une semaine.

Nouveau-Brunswick

Environnement