•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le kinésiologue massothérapeute Patrick Chénard accusé d’agressions sexuelles

Patrick Chénard au palais de justice de Rimouski.

Patrick Chénard au palais de justice de Rimouski

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Radio-Canada

Patrick Chénard, un kinésiologue massothérapeute de Rimouski, fait face à trois chefs d'accusation d'agressions sexuelles. Il a comparu vendredi au palais de justice de Rimouski.

L'homme de 26 ans aurait commis des agressions sur trois femmes.

Cette personne est suspectée d'avoir commis des agressions sexuelles envers trois femmes, dont une d'âge mineur, de janvier à avril dernier.

Ann Mathieu, porte-parole de la Sûreté du Québec

Patrick Chénard est un travailleur autonome qui louait un local dans le centre de conditionnement physique Santé 2000 depuis deux ans, selon le dirigeant de l'établissement.

Il indique toutefois que le contrat de location est suspendu pour une durée indéterminée.

À la suite de sa comparution au palais de justice, Patrick Chénard a été remis en liberté sous caution en attente de son procès.

Il devra respecter plusieurs conditions, dont celles de garder la paix, de ne pas entrer en contact avec ses victimes présumées et de ne pas pratiquer d'activités de massothérapie. Sa caution s'élève à 5000 $.

Son avocate, Caroline Bérubé, a présenté des dénégations de culpabilité pour les trois chefs d’accusation.

La raison est bien simple, mon client est présumé innocent et nous entendons, dans le présent, tout faire pour que la présomption d’innocence soit respectée tout au long des procédures.

Caroline Bérubé, avocate de la défense

Patrick Chénard sera de retour en cour le 9 juillet pour fixer une date de procès.

La Sûreté du Québec invite toute personne qui possède des informations à son sujet à contacter la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers