•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La construction de l'usine-école de bière amorcée à l'UdeS

Des personnes trinquent avec leur verre de bière.

Une usine-école de bière verra le jour à l'Université de Sherbrooke l'an prochain.

Photo : iStock / tomorca

Radio-Canada

Les amateurs de bière pourront bientôt compter sur le savoir-faire des étudiants de l'Université de Sherbrooke (UdeS), où une usine-école pour les procédés brassicoles et pour la distillation verra le jour à l'hiver 2019.

Un texte de Charles Beaudoin

L'usine-école sera intégrée au Studio de création Fondation Huguette et Jean-Louis Fontaine, dont la construction a été amorcée vendredi. Une vingtaine d'étudiants au baccalauréat en biotechnologie de l'Université de Sherbrooke travaillaient à la mise sur pied d'une microbrasserie.

« L'usine-école, essentiellement, va être une opportunité pour nos étudiants de travailler sur les procédés brassicoles, que ce soit pour développer de nouvelles recettes de bière ou encore tester des technologies », explique Patrik Doucet, doyen à la Faculté de génie de l'Université de Sherbrooke. « Il va y avoir en plus une possibilité de travailler sur les procédés de distillation. »

« On n'est pas dans une production commerciale. Ça va être exploité par une OBNL que l'on va créer et elle va avoir un mandat de rentabilité. On ne veut pas faire le commerce de la bière, mais oui, elle sera vendue lors d'événements sur le campus essentiellement », précise M. Doucet.

Réalisé au coût de 11,8 millions de dollars, dont 1,6 million de dollars en équipement, le Studio sera situé entre la Faculté de génie et l'École de gestion afin de stimuler la création et les projets entrepreneuriaux menés de concert par les étudiants des différentes facultés.

« C'est vraiment un projet multifacultaire. Les étudiants en génie biotechnologique ou chimique vont par exemple pouvoir travailler sur les procédés avec des collègues en science qui se penchent sur des aspects fondamentaux, avec des collègues de l'École de gestion pour les stratégies entrepreneuriales et de la Faculté des lettres et sciences humaines pour les communications », illustre Patrik Doucet.

« Le Studio de création fait déjà la fierté de la communauté universitaire », souligne le professeur Vincent Aimez, vice-recteur à la valorisation et aux partenariats de l’Université de Sherbrooke. « Il offrira un milieu de formation unique en son genre : en plus d’être ouvert aux 2600 étudiantes et étudiants de la Faculté de génie, il sera accessible à l’ensemble de la communauté universitaire et à toute la population. »

Les étudiants de la Faculté de génie ont par ailleurs annoncé qu'ils porteraient leur investissement dans le projet à 1 million de dollars, eux qui avaient déjà injecté 500 000 $ dans celui-ci.

« L’AGEG est fière de pouvoir soutenir la créativité et l’innovation étudiantes en contribuant à la construction du Studio de création. C'est en faisant un deuxième engagement de 500 000 $ pour totaliser, avec l’engagement pris en 2013, 1 million de dollars que nous allions nos forces à celles de l'Université et de l'ensemble des donateurs pour la concrétisation de ce grand projet », affirme Mathieu Labelle, président de l'Association générale des étudiants en génie.

« Depuis longtemps, Jean-Louis et moi voulions soutenir l’Université de Sherbrooke dans un projet d’envergure. Lorsque nous avons rencontré le doyen, les professeurs et l’Association générale des étudiants de la Faculté de génie, ils nous ont présenté une idée. Un endroit où ils pourraient se retrouver et collaborer pour créer et réaliser leurs prototypes avec tout l’équipement nécessaire et en toute sécurité et ainsi passer d’une idée, d’un rêve, à la réalisation », mentionne Huguette B. Fontaine, représentante de la famille Fontaine.

Estrie

Éducation