•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Les urnes électroniques utilisées en Ontario sont-elles sécuritaires?

    Un homme insère son bulletin de vote dans une urne électronique.
    L'Ontario utilise des urnes électroniques dans tous ses bureaux de scrutin cette année. Photo: La Presse canadienne / Chris Young
    Radio-Canada

    Les conservateurs de Doug Ford ont écrit à plusieurs reprises à Élections Ontario récemment, a appris CBC, pour se plaindre de risques liés à l'utilisation de machines à voter partout dans la province lors du scrutin du 7 juin.

    Selon les informations de CBC, un avocat du Parti progressiste-conservateur, Arthur Hamilton, a notamment posé des questions à Élections Ontario, dans un message envoyé cette semaine, au sujet du risque de piratage lié à ces appareils qui scannent les bulletins de vote.

    Les urnes électroniques, comment ça marche?

    Lisa-Marie Fleurent nous explique le fonctionnement des urnes électroniques

    Publiquement, le PC n’a pas voulu commenter la question. « Nous allons exprimer toute préoccupation directement auprès d’Élections Ontario », a déclaré la porte-parole de Doug Ford, Melissa Lantsman.

    Pour sa part, Élections Ontario défend « l’intégrité » de son système.

    Il n’y a aucune possibilité que le décompte des votes soit faussé. Au contraire, cette technologie accroît l’exactitude.

    Deborah Danis, porte-parole d'Élections Ontario

    Mme Danis affirme aussi ceci : « Parmi les 28 partis [politiques en lice], il y a un haut niveau de confiance dans cette technologie et très peu d’inquiétudes ont été exprimées. »

    Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

    Pas une préoccupation pour le NPD et les libéraux

    Ni le NPD ni les libéraux n’ont d'inquiétudes au sujet de cette technologie.

    « Ce n’est pas le temps de soulever de faux enjeux, une semaine avant l’élection », lance l’avocat du Parti libéral, Jack Siegel.

    Le NPD ajoute qu’Élections Ontario a fourni des renseignements détaillés aux différents partis quant à la nouvelle technologie.

    Avec les informations de CBC

    Toronto

    Politique provinciale