•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 1,2 million $ pour les travaux de rénovation de l’École St. Andrew de Regina

Alpha Barry s'exprime à la table de discussion.
Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) demande que les conseils scolaires aient un droit de regard sur la façon de dépenser les fonds qui sont attribués à l'éducation francophone en milieu minoritaire. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Le président du Conseil scolaire fransaskois (CSF), Alpha Barry, a indiqué que les coûts de rénovation de l'École St. Andrew s'élèvent à près de 1,2 million $, selon les données fournies par le ministère de l'Éducation.

La séance régulière du CSF jeudi à Regina a permis d'en apprendre plus sur les locaux de l'École St. Andrew qui doit accueillir des élèves fransaskois, l'automne prochain.

Les nouveaux locaux porteront le nom d'École du Parc.

Les coûts associés

Les coûts d'exploitation de l'école, comme les salaires des enseignants ou le matériel scolaire, sont estimés à environ 650 000 $, pour la prochaine année.

Ce montant n'inclut pas les frais de location des installations.

Selon le CSF, les négociations à ce sujet sont en cours avec la Division scolaire Holy Family Catholic, responsable de l'École St. Andrew.

L'établissement doit accueillir des élèves de l'École Monseigneur de Laval en attendant qu'une nouvelle école primaire soit construite dans le nord de la ville.

La semaine dernière, Alpha Barry a déclaré qu'une entente de principe concernant une nouvelle école à Regina avait été conclue avec le gouvernement de la province, mais que l'annonce officielle ne serait faite que lorsque les derniers détails seront finalisés entre les parties.

D’autres enjeux soulevés

Il a également été question de la modernisation de la Loi sur les langues officielles lors de la rencontre du CSF.

Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) demande que les conseils scolaires aient un droit de regard sur la façon de dépenser les fonds qui sont attribués à l'éducation francophone en milieu minoritaire.

Le CSF et d'autres organismes travaillent à la création d'une stratégie pour que leurs revendications soient entendues par le gouvernement Trudeau.

Pour sa part, le gouvernement fédéral se donne jusqu'en 2019 pour réviser la Loi sur les langues officielles, puisqu'il s'agira du 50e anniversaire de cette loi.

Avec les informations de Yessica Chavez

Saskatchewan

Éducation