•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les ados américains préfèrent YouTube et délaissent Facebook

Un logo de YouTube, avec en arrière-plan des lignes de code.
Logo de YouTube. Photo: Radio-Canada / Sophie Leclerc
Radio-Canada

Facebook n'est plus le réseau social préféré des adolescents américains. Les jeunes de 13 à 17 ans se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux axés sur le contenu visuel, comme YouTube et Instagram, révèle une nouvelle étude.

Le Pew Research Center rapporte que YouTube est désormais la plateforme la plus populaire auprès des adolescents américains, et que 85 % d’entre eux utilisent le réseau mettant l’accent sur les vidéos. Instagram et Snapchat suivent en ce qui a trait à la popularité, avec respectivement 72 % et 69 % d’utilisation.

Cette étude marque un recul important pour Facebook auprès de sa jeune clientèle. Alors que 71 % des ados sondés en 2015 affirmaient utiliser la plateforme créée par Mark Zuckerberg, cette proportion a baissé à 51 %. Si la plateforme demeure la plus utilisée mondialement avec ses 2,2 milliards d'utilisateurs mensuels, elle ne semble plus avoir la même emprise sur ce marché.

« Jusqu’à récemment, Facebook dominait le portrait des réseaux sociaux chez la jeunesse américaine, mais ce n’est plus la plateforme la plus populaire », peut-on lire dans l’étude du Pew Research Center.

Connectés presque en permanence

Les réseaux sociaux accaparent l’attention de cette tranche d’âge : 45 % des sujets de l’étude affirment être connectés presque en permanence. De plus 95 % des ados américains disent avoir accès à un téléphone intelligent pour accéder aux plateformes sociales.

« Posséder un téléphone intelligent est devenu pratiquement universel parmi les adolescents américains, peu importe leur genre, leur ethnicité ou leur réalité socioéconomique », précisent les auteurs de l’étude.

Par ailleurs, les adolescents ne semblent pas avoir d’opinion claire sur la portée des réseaux sociaux dans leur vie : 31% estiment que leurs effets sont globalement positifs, et 24 % pensent qu’ils sont globalement négatifs, mais la plus grande proportion (45 %) des adolescents ne sont pas en mesure de dire si les réseaux sociaux sont bons ou mauvais pour eux.

Ces données proviennent d’un sondage réalisé auprès de 743 adolescents américains âgés de 13 à 17 ans, entre le 7 mars et le 10 avril.

Réseaux sociaux

Techno