•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tout quitter pour s’installer sur l’île d’Anticosti

Les chevreuils broutent à l'abord du village de Port-Menier, sur Anticosti.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Radio-Canada

Un couple de jeunes Français a décidé de tout quitter pour réaliser son rêve et s'installer sur l'île d'Anticosti. Après une année de démarches administratives et grâce au soutien de la Municipalité, ils sont enfin arrivés sur la Côte-Nord.

Un texte d'Alix-Anne Turcotti

Mathilda, âgée de 20 ans, et son conjoint, Anthony, qui a 23 ans, étaient très souriants à la descente de l’avion à l’aéroport de Sept-Îles, la dernière étape avant d’atteindre Port-Menier.

Ils ont eu l’appel des grands espaces de la Minganie, après avoir vu un reportage sur l’île d’Anticosti à la télévision française.

Anthony Soler est heureux d'être arrivé au Québec

Anthony Soler est heureux d'être arrivé au Québec

Photo : Radio-Canada

Le paysage magnifique, les chutes d’eau, les rivières, la chasse, la pêche, c’est à faire, c’est vraiment à faire.

Anthony Soler, mécanicien

Ils ont communiqué avec le maire de Port-Menier pour lui faire part de leur projet. Le hasard a bien fait les choses pour le jeune couple, la Municipalité cherchait un mécanicien et une personne pour relancer la garderie du village. Des emplois qu’occupait déjà le couple en France.

Le maire de L'Île-d'Anticosti, John Pineault, s’est dit très fier d’accueillir ce jeune couple.

On a parlé beaucoup avec notre population pour essayer de les aider à s'intégrer.

John Pineault, maire de L'Île-d'Anticosti

La Municipalité les a parrainés pour qu'ils puissent obtenir un permis de travail. D'ailleurs, la mairie a mis en place plusieurs incitatifs pour attirer les jeunes familles à Port-Menier.

« On a un petit fonds qu'on a mis de côté pour un jeune couple ou des jeunes qui viendraient, qui voudraient partir un petit commerce. Nous, on pourrait faire un prêt sans intérêt », précise John Pineault.

Mathilda et Anthony sont heureux d'avoir franchi la première étape menant à leur rêve. Ils encouragent d'ailleurs leurs pairs à tenter l'expérience.

Mathilda Palanca réalise son rêve, celui de vivre sur l'île d'Anticosti.

Mathilda Palanca réalise son rêve, celui de vivre sur l'île d'Anticosti.

Photo : Radio-Canada

Vas-y, fonce, il ne faut pas écouter la famille, il ne faut pas écouter les autres. Si tu tombes, ce n’est pas grave.

Mathilda Palanca, aide à domicile

Le jeune couple a maintenant très hâte de découvrir en personne leur nouvelle région d'accueil.

Côte-Nord

Société