•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux pourraient perdre le statut officiel de parti à Queen’s Park

Les députés assis à leurs places dans l'assemblée législative ontarienne.

Les élus à Queen's Park.

Photo : Radio-Canada / Claudine Brulé

Radio-Canada

Si la dégringolade du Parti libéral dans les intentions de vote se confirme le jour des élections du 7 juin, il pourrait perdre son statut officiel de parti et tous les avantages qui l'accompagnent.

Un texte de Claudine Brulé

Le règlement de l’Assemblée législative stipule qu’il faut au moins huit députés pour obtenir le statut officiel de parti sinon les quelques députés élus seront considérés comme des indépendants.

Un parti reconnu obtient un financement pour l’embauche de personnel, qui peut aider à la recherche, à l’organisation d’événements comme des conférences de presse, à faire la liaison avec des groupes d’influence et à préparer les interventions lors de la période de questions.

Ainsi, quand le NPD a perdu son statut officiel de parti après l’élection de 2003, il a dû remercier une trentaine d’employés qui travaillaient pour lui à Queen’s Park.

Une femme dans qui fait ses cartons dans un bureau de Queens' ParkAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une trentaine d'employés du Nouveau Parti démocratique ont été remerciés après l'élection de 2003 quand le NPD a perdu son statut officiel de parti.

Photo : Radio-Canada

Ce financement n’est pas négligeable. Les montants sont déterminés par un comité de l’Assemblée législative et sont calculés selon le nombre de députés élus. Pour l’année en cours, un total de 12 millions de dollars est prévu au budget provincial en appui aux partis présents en chambre.

Andrea Horwath avait été surnommée la femme à un million de dollars par son chef en 2004, Horward Hampton, quand elle avait redonné le statut officiel de parti au NPD en remportant une élection partielle. Le statut avait permis au parti de recevoir plus d’un million de dollars et d’embaucher du personnel.

En plus de recevoir des contributions financières, un parti reconnu à Queen’s Park a aussi plus de visibilité. Il peut intervenir au quotidien lors de la période de questions. Les députés indépendants ne peuvent au contraire questionner le gouvernement que ponctuellement.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique