•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq routes toujours fermées après les inondations au Nouveau-Brunswick

Des travaux sont en cours pour remettre en place le pont de Lakeville Corner, déplacé par la crue des eaux.
Des travaux sont en cours pour remettre en place le pont de Lakeville Corner, déplacé par la crue des eaux. Photo: Radio-Canada / Michel Corriveau
Radio-Canada

Cinq semaines après le début des inondations printanières au Nouveau-Brunswick, cinq routes demeurent fermées dans la province à cause des dommages qu'elles ont subis.

Le ministère des Transports et des Infrastructures a fait le point jeudi sur les routes et les ponts endommagés par la crue du fleuve Saint-Jean et ses affluents.

« Pendant les inondations, 160 actifs liés aux transports ont été touchés », a précisé le ministre des Transports, Bill Fraser. « De ce nombre, 148 doivent faire l’objet de travaux de réfection. »

Bill Fraser donne une conférence de presseLes coûts dans le cas du ministère des Transports et de l’Infrastructure s’élèvent à 19 millions de dollars, précise le ministre Bill Fraser. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Les cinq routes toujours fermées sont les suivantes :

  • la route 144, près des limites de la ville d’Edmundston, où un ponceau s’est effondré pendant les inondations;
  • le chemin Deschênes près de Rivière-Verte, où un pont couvert a été endommagé;
  • la rue des Chalets, à Edmundston, où le pont de la rivière des Iroquois a également été touché;
  • la route 690 près de Lakeville Corner, à l’est de Fredericton, où pont a également été endommagé;
  • le chemin Starkey, près de Codys, toujours à l’est de Fredericton, où un pont couvert a été endommagé.

Le ministère des Transports précise que des travaux de conception sont en cours pour remplacer le ponceau de la route 144. Il se dit conscient des désagréments qu'occasionne la fermeture de cette route aux résidents de la région qui doivent emprunter un détour pour se rendre à leur travail et dit tout mettre en œuvre pour rouvrir la route le plus rapidement possible.

En ce qui concerne le chemin Deschênes, le pont couvert sera remplacé par un pont en sections d'acier. La structure endommagée, qui enjambe la rivière Quisibis, sera inspectée pour déterminer le coût des réparations nécessaires pour en faire un passage pour piétons.

Le pont couvert de la rivière Quisibis a été endommagé par les inondations.Le pont couvert de la rivière Quisibis a été endommagé par les inondations. Photo : Radio-Canada

Le pont de la rue des Chalets sera quant à lui remplacé par un pont plus long et plus élevé, afin de mieux résister aux crues de la rivière Iroquois.

Dans le sud de la province, à Lakeville Corner, le pont de la route 690 sera remis en place en attendant la construction d'une nouvelle structure, d'ici quelques années; enfin, le pont du chemin Starkey sera réservé aux piétons. Il ne sera pas réparé pour être ouvert aux véhicules, puisque le détour que doivent faire les automobilistes est relativement court.

À Lakeville Corner, un bateau ponton a été mis à la disposition des voyageurs pour contourner le barrage routier.À Lakeville Corner, un bateau ponton a été mis à la disposition des voyageurs pour contourner le barrage routier. Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Le ministre Fraser estime à 19 millions de dollars, au bas mot, le montant des dommages causés aux infrastructures de transport au Nouveau-Brunswick par les inondations.

Nouveau-Brunswick

Infrastructures