•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doug Ford ne présentera pas de plateforme électorale chiffrée

Le portrait d'un homme derrière un lutrin
Doug Ford lors du débat des chefs du 27 mai Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les conservateurs ontariens ont dévoilé un programme contenant la liste de leurs promesses électorales ainsi que le coût de ces engagements, mais le document ne précise pas comment ils financeront ces promesses.

« C’est notre plan », se contente de dire la porte-parole du PC, Melissa Lantsman.

Il s’agit d’une volte-face pour le chef conservateur Doug Ford, qui avait promis pas plus tard que lundi dernier qu’il présenterait une plateforme électorale chiffrée.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Des économies de 6 milliards?

Le document mis en ligne par les conservateurs mentionne, par exemple, les promesses de Doug Ford de rejeter toute taxe carbone et de réduire le prix de l'essence d'environ 10 cents le litre.

Photo d'une page en ligne du programme conservateur, qui inclut la promesse d'éliminer la taxe carboneUn extrait du programme conservateur Photo : Parti conservateur de l'Ontario

En revanche, le plan conservateur ne précise pas :

  • comment un gouvernement conservateur comblerait le trou budgétaire créé par ses promesses
  • où Doug Ford sabrerait pour en arriver aux économies de 6 milliards de dollars qu'il a promises pendant la campagne
  • comment et quand le PC parviendrait à sortir l'Ontario du rouge

« Nous allons équilibrer le budget d'une façon responsable », affirme la porte-parole conservatrice, Melissa Lantsman, qui ajoute que la province ne sortirait pas du rouge durant les deux premières années d'un gouvernement PC, sans donner plus de détails.

Le NPD et les libéraux contre-attaquent

M. Ford a accusé les libéraux durant la campagne de ne pas savoir compter, en plus de remettre en question les compétences du NPD, dont la plateforme contient une erreur budgétaire de 1,4 milliard.

La chef libérale Kathleen Wynne réplique maintenant en disant que le plan conservateur n'est « pas cohérent ».

Si on inclut toutes les choses que Doug Ford a promises, ça créerait un trou de 40 milliards, et les conservateurs n'ont aucune idée où ils trouveraient cet argent.

Kathleen Wynne, chef libérale

Selon la chef du NPD Andrea Horwath, M. Ford devrait dire aux électeurs « ce qu'il va sabrer et quels services pourraient être à risque ».

Ce qui est inquiétant c'est de voir un chef de parti qui veut être premier ministre de cette province et qui n'est pas honnête avec les Ontariens.

Andrea Horwath, chef du NPD

Le scrutin a lieu le 7 juin, mais les électeurs ontariens peuvent voter par anticipation depuis le week-end dernier.

Politique provinciale

Politique