•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bouteilles d'eau en plastique dans la mire de la Ville de Gatineau

Le plastique des bouteilles d'eau est l'un des plus faciles à recycler.

Le plastique des bouteilles d'eau est l'un des plus faciles à recycler.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Ville de Montréal a confirmé lundi sa décision de bannir les bouteilles d'eau de plastique à usage unique dans ses locaux. La Ville de Gatineau compte étudier la possibilité de l'imiter, mais le processus pourrait prendre du temps.

La présidente de la Commission sur le développement du territoire, l'habitation et l'environnement, Maude Marquis-Bissonnette, affirme que la Ville va se pencher sur la possibilité de bannir certaines matières comme la styromousse et les sacs de plastique.

« Dans notre plan de gestion des matières résiduelles, il y a une action qui est de réfléchir à bannir certaines matières [...] mais on pourrait effectivement étendre cela aux bouteilles d'eau », indique la conseillère du Plateau.

Ces bouteilles-là sont une plaie environnementale.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Mme Marquis-Bissonnette souligne toutefois que la Ville veut améliorer sa performance au chapitre du recyclage et du compostage, avant de se pencher sur le bannissement de certaines matières.

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s'est dit ouvert à la possibilité d'interdire ce genre de bouteilles dans les locaux de la ville, mais un approvisionnement en eau doit être assuré avant d'en arriver là.

« Si on le fait dans nos installations, il faut que les gens aient accès à de l'eau », a expliqué le maire. « Donc il y a un minimum de processus à faire avant d'y arriver. »

Pour l'organisme Enviro-Éduc-Action, le bannissement des bouteilles d'eau est un signal intéressant à envoyer.

« Si un des principaux employeurs de Gatineau met des démarches claires pour réduire le plastique à usage unique dans ses bureaux, dans ses réunions, dans ses événements, il y a d'autres employeurs qui peuvent emprunter la même voie. Au final l'impact est très bon quand même. », indique Geneviève Carrier, d'Enviro Éduc-Action.

Toutefois, l'organisme soutient que la Ville doit intensifier ses efforts à d'autres niveaux, entre autres pour faire en sorte que le compostage soit disponible dans tous ses édifices à logements multiples.

En Outaouais, la municipalité de Lac-Simon a convaincu toutes les autres municipalités de la MRC de Papineau de lui emboîter le pas et de bannir les bouteilles d'eau de leurs installations.

Avec les informations de Roxane Léouzon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Matières résiduelles