•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1,2 milliard pour faire entrer les élèves québécois dans le 21e siècle numérique

Des élèves apprennent à l'ordinateur.

Ce montant de 1,2 milliard de dollars d'ici 2023 servira notamment à fournir du nouvel équipement numérique aux écoles.

Photo : AP/PC / AP/PC/Eric Risberg

Radio-Canada

Québec veut investir 1,2 milliard de dollars d'ici 2023 afin de stimuler le développement de compétences numériques chez les jeunes, dans le cadre de son nouveau plan d'action numérique en éducation.

Ce montant servira notamment dès la prochaine année scolaire à fournir de nouveaux équipements numériques aux écoles, aux cégeps et aux universités.

D’ici la prochaine rentrée, le gouvernement prévoit ainsi dépenser 45 millions de dollars pour de tels équipements dans les 3000 écoles primaires et secondaires de la province, 20 millions dans les cégeps et 10 millions dans les universités.

Les établissements scolaires pourront ainsi faire leur choix entre 125 articles, parmi lesquels des équipements de robotiques, des tablettes, des ordinateurs portables et des petits robots pédagogiques adaptés aux jeunes enfants.

De plus, cette année, 15 millions de dollars seront alloués à la formation du personnel enseignant dans les écoles primaires et secondaires pour leur permettre d’utiliser les outils en classe.

« Cette nouvelle génération d’élèves doit avoir la chance de développer ses compétences en informatique, elle doit avoir l’occasion de programmer, de coder et de s’initier à la robotique », a lancé en conférence de presse le ministre de l’Éducation.

L’enseignement de la programmation informatique devrait d’ailleurs être dans toutes les écoles d’ici 2020-2021.

Outre l’enseignement en tant que tel, le plan d’action vise aussi à encourager le prêt de livres numériques dans les bibliothèques scolaires et à mettre en place une plateforme numérique destinée aux professeurs, aux élèves et aux parents sur laquelle ils pourront accéder à des contenus et à des ressources sur le sujet numérique.

L’enseignement supérieur

Ce sont les cégeps et non pas les universités qui obtiendront la plus grande part du gâteau de 387 millions sur cinq ans qui seront accordés aux établissements d’enseignement supérieur.

Les cégeps se partageront ainsi 240 millions, alors que les universités recevront près de 150 millions « parce qu’elles s’y sont mises depuis longtemps », a indiqué la ministre de l’Enseignement supérieur, Hélène David.

Pour Mme David, la « mesure phare » de ce plan d’action est toutefois le eCampus Québec, un site web qui regroupera l’offre de formation à distance de l’ensemble des collèges et universités du Québec. Le site, dans lequel on investira plus de 40 millions de dollars, permettra de « mieux faire connaître » aux étudiants québécois et étrangers les formations qu’ils peuvent suivre en ligne.

« J’appelle ça de la diplomatie en enseignement supérieur. On a un continent entier qui peut venir chez nous, c’est l’Afrique, où il y a plus de 800 millions de locuteurs francophones. La France et la Belgique sont dans la course depuis longtemps », a-t-elle souligné.

Par ailleurs, les bibliothèques des universités doivent de leur côté mettre sur pied une autre plateforme numérique où l’on pourra consulter l’ensemble de leurs ressources.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique