•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan adopte une loi pour accueillir Uber et Lyft

Le logo de Lyft et Uber sur le pare-brise d'un véhicule.

Un représentant de Lyft affirme que l'entreprise discute avec la Société d'assurances du gouvernement de la Saskatchewan pour déterminer comment l'assurance fonctionnera.

Photo : Associated Press / Gene J. Puskar

Radio-Canada

La Saskatchewan a officiellement ouvert la porte à des services de transport qui mettent en lien des chauffeurs et des clients grâce à une application mobile, comme Uber et Lyft.

Le gouvernement provincial a adopté mardi la Loi sur les véhicules à moteur, qui décrit la façon dont les sociétés de réservation de covoiturage seront autorisées à fonctionner.

La date officielle du début des services Uber et de Lyft dans la province n'est fixée pour l'instant.

Le ministre responsable de la Société d'assurances du gouvernement de la Saskatchewan (SGI), Joe Hargrave, a expliqué que les taux d’assurance seront déterminés sur une échelle variable en fonction des kilomètres parcourus.

À titre de comparaison, l'assurance annuelle pour un véhicule personnel est d'environ 1000 $, tandis que l'assurance pour un taxi est d'environ 5000 $.

« S'ils utilisent essentiellement leur véhicule personnel à temps plein, en covoiturage ou en taxi, ils paieront le plein tarif », a déclaré M. Hargrave.

Un représentant de la compagnie Lyft, Matt Patton, a déclaré qu'il s'engageait à s'installer dans la province et qu'il applaudissait le gouvernement de la Saskatchewan.

Toutefois, avant de divulguer une date précise, M. Patton a dit que l'entreprise devait déterminer certains aspects comme l'assurance.

Nous avons une politique globale, mais nous travaillons à déterminer quelle sera la meilleure façon de donner des services aux conducteurs et aux passagers.

Matt Patton, représentant de Lyft

La nouvelle loi oblige les chauffeurs de toutes les compagnies de réservation de covoiturage à détenir un permis de classe 4, à recevoir une vérification annuelle des véhicules par la SGI, et à vérifier les antécédents judiciaires conformément aux demandes de la Saskatchewan Taxi Cab Association (STCA).

Saskatchewan

Transports