•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les vitamines et les minéraux les plus populaires sans effet sur la santé cardiaque

Des vitamines dans une main.

Les vitamines sont consommées comme une source additionnelle de nutriments à celle qui se trouve dans les aliments.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les suppléments de vitamines et de minéraux les plus couramment consommés au Canada n'ont aucun effet bénéfique ou nocif sur la santé cardiaque, tranche une étude canadienne.

Un texte d'Alain Labelle

Des chercheurs de l’Université de Toronto et de l’hôpital St. Michael ont procédé à une analyse systématique des travaux consacrés aux multivitamines, aux vitamines C et D et au calcium publiés de janvier 2012 à octobre 2017.

Leur conclusion : ces suppléments ne présentent aucun avantage ou risque supplémentaire dans la prévention des maladies cardiovasculaires, telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux ou le risque de décès prématurés.

En général, ces pilules sont consommées comme source additionnelle de nutriments à celle qui se trouve dans les aliments.

Nous avons été surpris de constater que ces nutriments procurent si peu d'effets positifs pour les gens qui les consomment.

Une citation de : David Jenkins

Un bénéfice pour l’acide folique

Toutefois, l'étude a révélé que l'acide folique seul ou combiné avec d’autres vitamines du groupe B réduit légèrement les risques de maladies cardiovasculaires.

En l'absence de données significatives, les chercheurs estiment qu’il vaut mieux miser sur un régime alimentaire sain comme source de vitamines et de minéraux.

Aucune recherche sur les suppléments ne montre qu’ils sont mieux pour la santé que des portions saines d'aliments moins transformés, tels que les légumes, les fruits et les noix.

Une citation de : David Jenkins

Le détail de cette étude est publié dans le Journal of the American College of Cardiology (Nouvelle fenêtre).

D’autres travaux ont montré par le passé que la consommation de suppléments de vitamines est inutile, parfois même dangereuse. En 2016, une équipe de scientifiques de l'Université de l'Alberta jetait un doute sur l'efficacité généralement reconnue pour la santé des suppléments de vitamine D.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !