•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La disparition des lucioles sélectionné au Festival du film de Karlovy Vary

Chargement de l’image

Karelle Tremblay incarne une jeune femme frustrée qui entretient notamment une relation équivoque avec son professeur de guitare (Pierre-Luc Brillant).

Photo : Films Séville

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Bonne nouvelle pour Sébastien Pilote : son nouveau film, La disparition des lucioles, figure parmi les 12 longs métrages de la sélection officielle du 53e Festival international du film de Karlovy Vary, en République tchèque. L'événement se déroulera du 29 juin au 7 juillet.

La disparition des lucioles est le seul film canadien à faire partie de la liste annoncée par les organisateurs de ce festival de films majeur en Europe, au cours duquel le gagnant reçoit le Globe de cristal.

Faisant la part belle aux jeunes réalisateurs (cette année, un seul a plus de 50 ans) et aux premières œuvres, le Festival international du film de Karlovy Vary mettra notamment de l'avant pour l'édition 2018 le Roumain Radu Jude (I Do Not Care If We Go Down In History As Barbarians), l'Argentine Ana Katz (Sueño Florianópolis), le Russe Ivan Tverdovsky (Jumpman) ou encore le Turc Ömür Atay (Brothers).

De son côté, dans son troisième long métrage après Le vendeur et Le démantèlement (présenté à Karlovy Vary en 2013 dans la catégorie « Another View »), Sébastien Pilote raconte le quotidien d'une adolescente (Karelle Tremblay) qui tente de se rebeller contre l’ennui régnant dans sa petite ville. Elle y parvient notamment lorsqu’elle croise la route de Steve, un solitaire ténébreux (Pierre-Luc Brillant).

La disparition des lucioles devrait sortir l'automne prochain au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !