•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taux de participation « phénoménal » aux élections scolaires à l'Î.-P.-É.

Affiche indiquant où voter.
Quatre nouveaux commissaires ont été élus à la Commission scolaire de langue française de l'Île-du-Prince-Édouard Photo: Radio-Canada / François Pierre Dufault

La Commission scolaire de langue française (CSLF) de l'Île-du-Prince-Édouard se dit satisfaite du taux de participation aux élections scolaires. Près de 700 votes ont été exprimés dans trois des six zones scolaires où il y avait des élections, lundi.

Un texte de François Pierre Dufault

Quatre nouveaux commissaires sont élus.

Il s'agit de Darlene Arsenault et Janine Gallant, qui l'ont emporté contre une troisième candidate, Bonnie Gallant, dans la zone de l’école Évangéline.

Stéphane Blanchard est élu dans la zone de l’école Saint-Augustin de Rustico. Il l'a emporté contre Michelle Pineau. Le commissaire de longue date Arthur Buote avait décidé de ne pas se représenter.

Dans la zone de l’école François-Buote de Charlottetown, le président sortant de l'administration scolaire, Émile Gallant, est réélu. Il est rejoint par un nouveau venu, Greg Urier. Le commissaire sortant Shawn Gallant est pour sa part défait.

« Phénoménal »

« L'objectif était d'augmenter de façon considérable le nombre de votes. La dernière fois, c'était une centaine. C'est phénoménal », réagit Daniel Bourgeois, le responsable des communications de la CSLF, en entrevue à l'émission Le Réveil Île-du-Prince-Édouard.

Quatre commissaires sont élus sans opposition.

Il s'agit de Tammy Shields dans la zone de l’école Pierre-Chiasson à DeBlois, de Gilles Benoît et Diane Shortt dans la zone de l’École-sur-Mer de Summerside, et de Lynne Faubert dans la zone de l’école La-Belle-Cloche de Rollo Bay.

Les nouveaux commissaires seront assermentés en juillet pour un mandat de quatre ans.

C'était la première fois que des élections étaient organisées de façon autonome à la CSLF depuis la dissolution par le gouvernement provincial de l'ancienne commission scolaire de langue anglaise.

Île-du-Prince-Édouard

Éducation