•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles résidences étudiantes à Val-d'Or d'ici l'automne 2019

Chargement de l’image

Les partenaires du projet de résidences étudiantes à Val-d'Or.

Photo : Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Trois nouveaux immeubles abritant chacun 15 logements destinés aux étudiants doivent être construits à Val-d'Or d'ici l'automne 2019.

Avec les informations d'Émilie Parent-Bouchard

Ces nouvelles places en résidences étudiantes viendront s'ajouter aux 60 places actuellement mises à la disposition des étudiants de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT), du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois.

Il s'agit de la suite logique de l'agrandissement du Centre de formation professionnelle de Val-d'Or.

Le projet de construction, évalué à 8 millions de dollars, vise d'ailleurs à répondre à un besoin criant, expliquent les partenaires du projet, qui rappellent du même souffle que Val-d'Or présente le plus faible taux d'inoccupation des logements de la région, avec 1,3 %.

Pénurie de main-d'oeuvre

Pour le président de la Commission scolaire de l'Or-et-des-Bois, Gaétan Gilbert, le projet pourra donc répondre en partie à la pénurie de main-d'oeuvre qui sévit actuellement dans la région.

« On remarque qu'il y a des élèves qui sont inscrits, qui sont acceptés à la formation et qui ne se présentent pas à la formation parce qu'ils ne trouvent pas de logement à Val-d'Or, et ce, tant à la formation professionnelle, au cégep qu'à l'université. Vous comprendrez que ça réduit le nombre de finissants qu'on a dans nos cohortes, donc ça a un impact sur la main-d'oeuvre. »

— Une citation de  Gaétan Gilbert, président de la CSOB

L'éducation, la base du développement

Le maire de Val-d'Or est du même avis. Pierre Corbeil souligne que de contribuer à attirer les étudiants de l'extérieur à Val-d'Or peut avoir un impact positif sur la rétention de ces futurs travailleurs.

« C'est très structurant. L'éducation, c'est la base de tout développement et je pense que d'offrir l'accès à des étudiants de l'extérieur de venir poursuivre leur programme de formation, que ça soit à la formation professionnelle, au cégep ou à l'Université du Québec, en particulier pour les étudiants autochtones, c'est aussi être en mode solution pour la problématique de disponibilité des employés », précise le maire.

Les fondations du Cégep de l'Abitibi-Témiscamingue et de l'UQAT s'unissent aussi pour une campagne de financement, dont l'objectif est de 200 000 $.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !