•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le saumon de l’Atlantique sera protégé pendant 12 ans au Groenland et aux îles Féroé

Un saumon de l'Atlantique saute hors de l'eau.
Saumon de l'Atlantique Photo: iStock / Wild & Free
Radio-Canada

La Fédération du saumon de l'Atlantique a conclu deux accords interdisant la pêche commerciale du saumon sauvage dans les eaux du Groenland et des îles Féroé pour les 12 prochaines années.

Les saumons de plus de 2000 rivières convergent vers les eaux de ces territoires. Certains d’entre eux sont des saumons en voie de disparition du fleuve Saint-Jean et de la rivière Penobscot, dans le Maine.

L'accord avec le Groenland a été annoncé lundi après-midi en partenariat avec le North Atlantic Salmon Fund, en Islande.

Les deux organisations ont négocié l'accord avec l'Association des pêcheurs et des chasseurs du Groenland pendant 12 mois. Les négociations se sont terminées le 24 mai à Reykjavik, en Islande.

Du côté des îles Féroé, l'accord sur le saumon a vu le jour en 1992, mais il a été renouvelé pour une autre période de 12 ans le 22 mai dernier.

« Réduire considérablement la récolte de saumon de l’Atlantique sauvage dans ces aires d'alimentation océaniques est significatif et décisif, non seulement pour la conservation du saumon, mais aussi pour la biodiversité mondiale et la santé de nos rivières et océans » a déclaré Bill Taylor, président de la Fédération du saumon de l’Atlantique, dans un communiqué.

Deux générations de saumons protégées

Les eaux de la côte ouest du Groenland sont particulièrement importantes à protéger, selon Fridleifur Gudmundsson, président du North Atlantic Salmon Fund, parce des saumons de plus de 2000 rivières se retrouvent dans ces eaux pour se nourrir.

Un de ces cours d’eau est le fleuve Saint-Jean, où les poissons viennent frayer (déposer leurs oeufs). La durée de vie moyenne du saumon est de cinq ans. Deux générations de poissons seront donc protégées par ces accords, a déclaré M. Gudmundsson.

Le saumon adulte, qui serait autrement pêché dans ces aires d'alimentation, commencera à retourner dans les cours d’eau au printemps 2019.

Le saumon de l'AtlantiqueDes saumons de l'Atlantique Photo : iStock

En retour, les groupes de conservation, dont la Fédération du saumon de l'Atlantique, fourniront des fonds pour « soutenir les programmes de développement » ou d'autres moyens de revenus pour les pêcheurs. Fridleifur Gudmundsson assure qu'il ne peut pas divulguer le montant exact de ces fonds, mais il devrait être similaire à ce que les pêcheurs auraient fait en vendant du saumon.

M. Gudmundsson a déclaré que chaque année, les organisations décideront où cet argent ira, qu'il s'agisse de méthodes de pêche alternatives ou de projets touristiques. Selon lui, elles sont encore en train de décider du meilleur projet pour 2018-2019.

Avec les informations de Hadeel Ibrahim

Nouveau-Brunswick

Protection des espèces