•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le candidat conservateur Richard Martel reçoit l’appui de Michel Gauthier

Michel Gauthier et Richard Martel
Michel Gauthier, ancien député de Roberval pour le Bloc Québécois, appuie Richard Martel, candidat du Parti conservateur dans l'élection partielle de Chicoutimi Le Fjord. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

L'ancien chef du Bloc québécois Michel Gauthier appuie le candidat conservateur Richard Martel en vue de l'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord.

Son ralliement au Parti conservateur a fait grand bruit au cours des dernières semaines.

M. Gauthier a affirmé que le gouvernement de Justin Trudeau présentait un danger sur le plan des finances publiques. Il accuse également M. Trudeau de vouloir rapidement légaliser la marijuana pour favoriser des amis qui ont investi dans ce domaine.

« C’est Chicoutimi-Le Fjord qui va décider si oui ou non on donne le message à Justin Trudeau qu’on en a plein le casque de son gouvernement de Justin au pays des merveilles », a lancé Michel Gauthier.

On est tanné et on va lui dire à partir de Chicoutimi-Le Fjord. On a un homme extraordinaire et il s’appelle Richard Martel.

Michel Gauthier, ex-chef du Bloc québécois

Il souligne également que le Bloc québécois n'est plus que l'ombre de lui-même et peut difficilement défendre les intérêts du Québec.

Dépassement dans les dépenses électorales selon les libéraux

Le Parti conservateur se défend d'avoir dépassé le plafond de dépenses électorales comme le soupçonne l'équipe libérale de la candidate Lina Boivin.

Le Parti libéral du Canada (PLC) a déposé une plainte au commissaire aux élections fédérales, prétextant que le plafond de dépenses de 69 000 $ établi pour l'élection partielle dans Chicoutimi-Le Fjord ne serait pas respecté par les conservateurs.

Le PLC soutient qu'une publicité nationale diffusée dans plusieurs médias où le chef du parti, Andrew Scheer, tend la main aux Québécois, doit être comptabilisée comme une dépense électorale.

« On est en règle, et ça, tout le monde le sait. C’est des attaques qu’on a déjà vues au cours de notre carrière. Je pense qu’ils essaient de déranger, mais c’est certain que pour moi c’est secondaire. Je sais qu’on est en bonne et due forme. Il n’y a aucun problème là-dessus », précise Richard Martel.

Les conservateurs suggèrent aux libéraux d'attendre le dépôt de leur rapport financier.

Saguenay–Lac-St-Jean

Politique fédérale