•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux jours sans eau : La Tuque se prépare à fermer les valves

Eau potable

Eau potable

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Dès lundi soir, La Tuque sera privée d'eau courante pendant 48 heures. Alors que plusieurs font des réserves d'eau potable, d'autres ont l'intention de quitter la ville pendant la durée de l'opération.

Des commerces comme les restaurants et les salons de coiffure fermeront leurs portes mardi et mercredi.

La Ville profite d'un arrêt de production à l'usine WestRock pour effectuer la dernière étape des travaux de réfection de son réseau d'aqueduc.

La Ville de La Tuque procède à des travaux importants de son réseau d'aqueduc. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Ville de La Tuque procède à des travaux importants de son réseau d'aqueduc.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Quelque 130 toilettes chimiques sont installées à différents points de la ville et cinq camions-citernes ont été appelés en renfort pour être prêts notamment en cas d'incendie.

« Au printemps, on remplit nos piscines, pour nous, c'est une source potentielle pour aller s'alimenter », dit le chef de division du Service incendie de la ville de La Tuque, André Vézina.

La Tuque amorcera la dernière étape des travaux de son réseau d'aqueduc.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Tuque amorcera la dernière étape des travaux de son réseau d'aqueduc.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Recommandation : éviter l’hôpital

Le Centre intégré universitaire de santé et services sociaux de la Mauricie-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) recommande à la population d’éviter de se rendre à l’hôpital de La Tuque à moins d’une urgence d’ici jeudi.

Le bloc opératoire de l’hôpital, le Centre de services du Haut-Saint-Maurice, ne sera ouvert que pour les urgences, mardi et mercredi.

Les patients qui auraient besoin du service d’hémodialyse seront redirigés vers Trois-Rivières, pendant la coupure d’eau.

48 heures sans eau

Les gens rencontrés à La Tuque dans la journée de lundi n’ont pas semblé ébranlés par les 48 prochaines heures sans eau potable.

Des toilettes chimiques sont installées en bordure d'un trottoir au centre-ville de La Tuque.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Quelque 130 toilettes chimiques ont été installées dans les lieux publics de La Tuque à la demande de la Ville.

Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

Certains ont prévu quitter la municipalité, le temps de la coupure d’eau. Ceux qui comptent rester à La Tuque ont fait leur réserve d’eau, pour la plupart, pendant le week-end.

« C’est comme faire du camping », a philosophé Michel Boutin, assis sur un banc public de la rue Commerciale.

Des bouteilles et des gallons d'eau sont empilés dans un magasin.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'eau en bouteille est vendue au rabais à La Tuque, quelques heures avant que la ville ne ferme les valves.

Photo : Radio-Canada / Michelle Raza

La direction régionale de la santé recommande aux citoyens de prévoir les réserves d'eau nécessaires, soit un minimum de quatre litres d'eau potable par personne par jour pour la consommation et la préparation des aliments.

Des réserves d'eau non potable de 5 à 12 litres par personne par jour sont aussi recommandées pour vider les toilettes, laver les vêtements ou encore pour l'hygiène corporelle et l'entretien ménager.

Karine Hémond et son conjoint, Gaétan Pouliot, ont fait une réserve d'eau potable pour leur famille qui compte cinq enfants.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Karine Émond et son conjoint ont fait une réserve d'eau potable pour leur famille qui compte cinq enfants.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

La Ville de La Tuque indique aussi à la population qu'un avis d'ébullition préventif sera en vigueur une fois le service d'aqueduc rétabli mercredi soir.

Les points rouges représentent l'emplacement des toilettes chimiques et les points bleus sont celles pour personnes handicapées. Les gouttes bleues montrent la localisation des camions-citernes. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les points rouges représentent l'emplacement des toilettes chimiques et les points bleus sont celles pour personnes handicapées. Les gouttes bleues montrent la localisation des camions-citernes.

Photo : Ville de La Tuque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !