•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort d'Elisabeth Salm : la police toujours en quête d'information

La femme est posée accroupie dans une allée bordée de tulipes.
Elisabeth Salm est morte à la suite d'une violente agression au centre-ville d'Ottawa. Photo: Facebook
CBC

Les policiers d'Ottawa sont toujours à la recherche d'information à la suite du décès d'Elisabeth Salm, une femme de 59 ans, qui est morte de ses blessures après une violente agression près de l'hôtel de ville, jeudi.

L'Unité des crimes majeurs du Service de police d'Ottawa (SPO) recherche des témoins et traite cette affaire comme un meurtre. La police indique qu'aucun motif pour cette attaque n'est établi à l'heure actuelle.

L'inspecteur du SPO Jamie Dunlop a affirmé que la police souhaite parler à quiconque aurait pu se trouver dans le secteur de la salle de lecture entre 10 h et 12 h 30 jeudi.

La victime a été retrouvée grièvement blessée et inconsciente dans le local où elle travaillait - la salle de lecture de la Science chrétienne - situé au 141, avenue Laurier Ouest, vers 13 h, jeudi.

Elisabeth Salm a été transportée à l'hôpital où elle a succombé à ses blessures vendredi après-midi.

« Les enquêteurs analysent toutes les informations et il n'y a pas de suspect en détention à ce moment-ci », a déclaré l'inspecteur du SPO, Jamie Dunlop.

La soeur de la victime témoigne

 Luc-Anne Salm répond aux questions du journaliste Antoine Trépanier.La soeur de la victime, Luc-Anne Salm, n'avait que de bons mots à son sujet. Photo : Radio-Canada

La soeur de la victime, Luc-Anne Salm, affirme qu'Elisabeth avait un « intérêt envers les gens » et qu'elle était le « pont » qui unissait la famille.

Elle aimait aider les gens, c'était sa chose favorite.

Luc-Anne Salm, soeur de la victime

Luc-Anne Salm affirme que ses enfants considéraient leur tante comme leur deuxième mère et qu'ils sont dévastés par son décès.

Toute personne qui aurait été témoin de la scène est priée de contacter le SPO au 613 236-1222, poste 5477.

Ottawa-Gatineau

Justice et faits divers