•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Religion et politique : une journée dans la vie d'une candidate musulmane durant le ramadan

Respecter le ramadan en campagne électorale

La candidate libérale dans Windsor-Tecumseh Remy Boulbol mène de front sa carrière et une campagne électorale en plus de participer au mois du ramadan. La journaliste Lisa Marie Fleurent a suivi pendant toute une journée la candidate.

Pour combiner toutes ses activités, Remy Boulbol admet ne pas dormir beaucoup. Elle travaille auprès d’un organisme qui aide les jeunes de Détroit et mène une campagne électorale tout en pratiquant le jeûne du lever au coucher du soleil.

Ma priorité, c'est ma foi. Pour le reste, je fais des compromis.

Remy Boulbol, candidate libérale, Windsor-Tecumseh
La première prière est un moment important dans la journée de ramadan.La première prière est un moment important dans la journée de ramadan. Photo : Radio-Canada

Son horaire est loin d’être de tout repos

  • 3 h 30 Déjeuner
  • 4 h 45 Première prière
  • 7 h à 11 h Travail
  • 11 h à 13 h Porte à porte pour la campagne électorale
  • 13 h 30 à 14 h 30 Prière à la mosquée
  • 15 h 30 à 16 h 30 Porte à porte pour la campagne électorale
  • 18 h à 20 h Événement communautaire
  • 20 h 30 à 22 h Souper et prière

Une fois la journée terminée, tu te dis que ce n'était pas si pire… Mais le jour, c'est la chose la plus difficile sur terre.

Remy Boulbol, candidate libérale, Windsor-Tecumseh

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Politique provinciale

Politique