•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Natation Canada évoque des problèmes techniques au Centre aquatique de Windsor

Des nageurs dans une piscine.
Le Centre aquatique international de Windsor n'accueillera plus de compétition nationale de natation avant de régler les problèmes de courant d'eau de sa piscine olympique, selon Natation Canada. Photo: CBC

Dans une lettre envoyée aux entraîneurs d'équipes de natation le 25 avril, Natation Canada annonce que le Centre aquatique international de Windsor devra régler les problèmes de courant d'eau de sa piscine olympique avant que l'organisation n'y tienne sa prochaine compétition nationale.

Natation Canada indique avoir eu vent de ces problèmes à la fin février, plus d’un mois avant le début des Championnats canadiens Speedo de l’est qui ont eu lieu du 12 au 15 avril au centre aquatique.

Deux tests approuvés par la Fédération internationale de natation ont été menés les 10 et 12 avril, mais n’ont toutefois pas permis de détecter des irrégularités.

Selon le porte-parole de l’organisation, Nathan White, les tests effectués auraient simplement évalué le courant de surface.

Il explique que la nature du problème soulevé par les entraîneurs est telle que les nageurs de certains couloirs seraient plus touchés que d’autres.

Ça affecte particulièrement les [compétiteurs de l'épreuve] du 50 m, parce qu'on nage seulement dans une direction.

Nathan White, gestionnaire supérieur des communications de Natation Canada

Aux championnats d'avril, Natation Canada a offert aux nageurs de cette distance de refaire leur course, selon M. White. Celui-ci ajoute qu'aucun problème du genre n'a été porté à l'attention de l'organisation lors des compétitions nationales antérieures qui ont eu lieu au Centre aquatique.

Longue de 71 m et comportant 10 couloirs, la piscine du Centre aquatique est l’une des rares piscines de la province capables d'accueillir des compétitions aquatiques d’envergure nationale et internationale.

Un problème de longue date, dit un entraîneur

Andrei Semenov est l'entraîneur principal de l’équipe de natation de Windsor Essex, dont certains membres s’entraînent à la piscine du centre aquatique six jours par semaine. Il indique avoir commencé à se rendre compte d’irrégularités de courant d’eau en 2014.

« Les nageurs étaient tout le temps plus rapides dans une direction que dans l’autre. Les entraîneurs n’étaient pas contents », avance-t-il.

L’entraîneur dit que ses collègues et lui auraient fait part de leurs inquiétudes à l’administration du centre, mais cette dernière aurait rétorqué que des tests de surface avaient été effectués et qu’aucun problème n’avait été décelé.

En réalité, les nageurs ne sont pas à la surface de l’eau. Leurs bras et leurs jambes sont immergés. On a besoin d’équipement qui mesurerait le courant au moins à 40 cm en dessous de la surface de l’eau.

Andrei Semenov, entraîneur principal de l'équipe de natation de Windsor-Essex

M. Semenov ne croit toutefois pas que le problème ait des effets négatifs sur l'entraînement des nageurs, car ils nagent dans toutes les directions pendant leurs séances d’entraînement.

Le maire de Windsor, Drew Dilkens, affirme que des experts de la compagnie italienne Myrtha Pools qui a construit la piscine mèneront bientôt des tests afin de déterminer la cause réelle du problème. Il estime qu’aucune compétition ne devra être annulée.

La prochaine compétition nationale prévue par Natation Canada au centre aquatique est se déroulera en 2020 lors des Championnats canadiens Speedo de l’est.

M. White espère que, d'ici là, la piscine du centre aquatique aura retrouvé ses conditions optimales.

Avec les informations de CBC

Natation

Sports