•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de la campagne Solidarité Ristigouche

Le maire de Ristigouche-Sud-Est, François Boulay, à sa sortie du palais de justice de New Carlisle.
Le maire de Ristigouche-Sud-Est, François Boulay, à sa sortie du palais de justice de New Carlisle. Photo: Radio-Canada

La campagne de financement Solidarité Ristigouche prend fin. Elle visait à financer les frais de la défense de la Municipalité de Ristigouche-Partie-Sud-Est contre la compagnie Gastem.

Un texte de Brigitte Dubé

La campagne de financement a permis d'amasser 330 000 $.

Le maire de Ristigouche-Partie-Sud-Est, François Boulay, se dit très heureux de pouvoir tourner la page sur cette bataille judiciaire.

« On a su se défendre et on a couvert la presque totalité de nos frais. On est contents de pouvoir mettre notre énergie sur nos projets », indique-t-il.

Il se réjouit également de l’impact qu’aura eu la campagne. « Il y a plusieurs instances du monde municipal qui ont reconnu que la décision de Ristigouche était très positive pour faire avancer la cause de la protection de l’eau potable », souligne-t-il.

La Municipalité doit déposer bientôt le bilan financier de la campagne. Le maire prévoit que la Municipalité devra assumer un léger déficit.

Gastem avait été condamné à verser 164 000 $. François Boulay a bon espoir de recevoir la somme puisque le directeur général de la compagnie, Raymond Savoie, a demandé un délai pour trouver l’argent. Celui-ci serait mis en réserve pour aider à la défense d’autres causes dédiées à la défense de l’eau potable.

La compagnie d'exploration gazière et pétrolière avait poursuivi la Municipalité, prétendant qu'un règlement pour protéger son eau potable l'avait obligée à arrêter ses activités d'exploration dans le secteur.

La Cour supérieure avait finalement rejeté la requête de Gastem, qui poursuivait Ristigouche-Partie-Sud-Est pour un million de dollars.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Justice et faits divers