•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle étude sur l'élargissement de la route 117 entre Labelle et Rivière-Rouge

Panneau indicateur de la route 117 devant une route dans le brouillard
Les élus locaux demandent depuis longtemps que la route 117 soit élargie dans les Hautes-Laurentides. Photo: Radio-Canada / Denis Castonguay
Radio-Canada

Le gouvernement du Québec réserve des sommes pour mener les études préalables à l'élargissement à quatre voies de la route 117 entre Labelle et Rivière-Rouge, dans les Hautes-Laurentides.

« [La route 117], c'est un trajet qui, au fil des ans, a vu beaucoup trop d'accidents, beaucoup trop de décès, beaucoup trop de blessés. [...] Et la section la plus problématique, la plus dangereuse, c'est celle entre Rivière-Rouge et Labelle », a indiqué le ministre des Transports du Québec, André Fortin, en conférence de presse à Rivière-Rouge.

Le ministre a annoncé qu’un bureau de projet sera mis en place au cours des prochaines semaines et que des appels d’offres seront lancés pour un avant-projet en vue d'améliorer la sécurité de ce tronçon.

Un dossier d’opportunité sera réalisé afin d’analyser les besoins et les solutions possibles. Il y sera question, entre autres, du tracé, du nombre de voies et de leur géométrie, et du calendrier de réalisation.

Les autorités gouvernementales pourront ensuite choisir le meilleur tracé en fonction des coûts et des échéanciers.

Il s’agit d’un projet de plus de 100 millions de dollars.

En mars dernier, le réaménagement du tronçon avait été inscrit dans la catégorie des projets « à l'étude » du Plan québécois d'infrastructure (PQI) 2018-2028.

Carte montrant le tronçon de la 117 entre Labelle et Rivière-RougeLe segment entre Labelle et Rivière-Rouge est le plus dangereux sur la route 117, selon le ministre des Transports, André Fortin. Photo : Radio-Canada

Le ministre Fortin a aussi annoncé que d'autres travaux seraient réalisés sur la 117 en 2018, soit le réaménagement de deux intersections : celle avec la route principale à La Conception et celle avec le chemin du Parc industriel à Rivière-Rouge.

La dangerosité de la route 117 est un enjeu qui ne date pas d'hier.

Des élus régionaux réclament des correctifs à la route depuis 2004. Déjà, en 2011, le ministre des Transports de l'époque, Norman McMillan, avait lancé une étude en vue de l'élargissement à quatre voies du tronçon entre Labelle et Rivière-Rouge.

Mais cette fois-ci pourrait être la bonne, croit Pierre Flamand, maire de Lac-des-Écorces et président du comité SOS 117.

C'est le fait que le projet soit inscrit au PQI qui lui inspire confiance. « Au niveau du PQI, ils sont obligés d'investir », dit-il.

Politique provinciale

Politique