•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sous les projecteurs : visitez quelques-uns des lieux de tournages à Toronto

L'équipe de La Forme de l'eau a créé un chapiteau et une billetterie pour transformer le Massey Hall de Toronto en un cinéma des années 1960 à Baltimore.
L'équipe de La Forme de l'eau a créé un chapiteau et une billetterie pour transformer le Massey Hall de Toronto en un cinéma des années 1960 à Baltimore. Photo: (Fox Searchlight)
Radio-Canada

L'industrie du film se porte plutôt bien dans la Ville Reine. Cette fin de semaine, pour ses portes ouvertes annuelles, la Ville a choisi le thème du cinéma. L'occasion de visiter quelques endroits phares où ont été tournées des séries, mais aussi des chefs-d'oeuvre cinématographiques.

Un texte de Camille Feireisen

Avec quelque 1 400 tournages et 4 000 permis délivrés chaque année, l'industrie du film est en plein essor dans la Ville Reine. Ce sont aussi des investissements de 1,8 milliard de dollars et 30 000 emplois pour les Torontois, précise Magali Simard, adjointe au développement du secteur cinématographique pour la Ville.

Elle ajoute que Toronto a toujours été célèbre pour les tournages de films, dès les années 50-60, mais c'est surtout dans les derniers cinq ans que l'industrie a grandi.

« L'infrastructure de nos studios de production ainsi que les formations des techniciens de cinéma sont en plein essor », souligne-t-elle.

Toronto, la ville aux multiples visages

La métropole a aussi la capacité de changer d'allure et c'est ce qui attire de nombreux cinéastes, selon Mme Simard.

Toronto est une ville très malléable, qui a plusieurs styles. Il y a des coins qui font très vieillots, d'autres plus modernes.

Magali Simard, adjointe au développement du secteur cinématographique
Magali Simard devant l'hôtel de ville de Toronto Magali Simard Photo : Radio-Canada

Tour à tour Washington, New York, ou encore la République dystopique de Gilead dans la série La Servante écarlate (The Handmaid's Tale en anglais), Toronto se fait passer pour presque bien des endroits différents.

Sauriez-vous les reconnaître?

La station Lower Bay, qui se trouve sous la station Bay à Toronto.La station Lower Bay, qui se trouve sous la station Bay à Toronto. Photo : Radio-Canada

Ici, c'est la station Lower Bay, qui se trouve sous la station Bay. Des passages de La Servante écarlate y ont été joués, mais aussi de Resident Evil.

La Servante écarlate, dans la station Lower BayLa Servante écarlate, dans la station Lower Bay Photo : (Hulu)

Ce lieu a ouvert ses portes pour la première fois en 1966, pour refermer 6 mois plus tard. « Les gens se perdaient et étaient confus entre la station Bay et celle-ci, qui se trouvait en dessous », explique Stuart Green, porte-parole de la CTT.

L'endroit abandonné sert depuis à la maintenance des appareils, mais aussi à des tournages de films.

C'est l'un des mystères cachés de Toronto. Beaucoup de gens ont entendu parler de Lower Bay, ils l'ont vu parfois dans des films et ont compris de quel endroit il s'agissait.

Stuart Green, porte-parole CTT
Stuart Green, porte-parole de la CTT dans la station Lower BayStuart Green, porte-parole de la CTT Photo : Radio-Canada

Selon M. Stuart, dès qu'il y a des portes ouvertes, comme en 2013, des milliers de personnes viennent, pour « tenter de voir à quoi ça ressemble ».

Quand il n'accueille pas de réalisateurs, acteurs et cameramans, l'endroit demeure fermé au public. Depuis peu, des concerts commencent également à y être présentés.

Durant les portes ouvertes, les visiteurs auront droit à un bref historique de l'endroit et pourront voir la station, où des affiches de films et des accessoires seront exposés.

Une prison, une station de police et une morgue

Le bâtiment Andrews sur le campus de l'Université de Toronto à ScarboroughLe bâtiment Andrews sur le campus de l'Université de Toronto à Scarborough Photo : Radio-Canada

Ici, c'est la bâtiment Andrews, sur le campus de l'Université de Toronto à Scarborough.

« La Meeting place [qui se trouve à l'intérieur, au centre du bâtiment], est un endroit commun où sont tournés des films. Ils y placent de faux murs et décors et le lieu devient, tour à tour, une prison, une station de police, une morgue... ce que désirent les réalisateurs! », explique le gestionnaire de conférences et événements du campus, Frank Villivà.

Le bâtiment a été construit en 1966 et fut l'un des premiers bâtiments du campus.

Tout récemment, ce lieu s'est transformé en établissement gouvernemental pour le film de Guillermo del Torro, La Forme de l'eau.

Le bâtiment Andrews sert d'établissement gouvernemental dans La Forme de l'eau.Le bâtiment Andrews sert d'établissement gouvernemental dans La Forme de l'eau. Photo : Fox Searchlight

Selon Frank Villivà, c'est le côté intemporel qui plaît aux cinéastes.

Passé, présent, futur, cela peut être ce que vous voulez!

Frank Villivà, gestionnaire de conférences et événements à l'Université de Toronto, Scarborough
Le gestionnaire de conférences et événements du campus, Frank VillivàLe gestionnaire de conférences et événements du campus, Frank Villivà Photo : Radio-Canada

Le bâtiment Andrews apparaît notamment dans des émissions de télévision, des films et des vidéos musicales comme The Weeknd's Secrets, Fahrenheit 451, Defiance, Private Eyes, entre autres.

Les guides proposeront un aperçu des coulisses de l'édifice, ainsi que des explications sur les films tournés et les célébrités présentes.

Des tournages principalement au centre-ville

Environ 80 % des tournages se font au centre-ville, indique Magali Simard. Aussi les visites durant les portes ouvertes vont-elles se concentrer dans les environs.

Cette fin de semaine, il sera notamment possible de visiter Distillery District, où ont été tournés des passages de Road to Avonlea, un camp de concentration dans X-Men, Cinderella Man, Blues Brothers 2000, Chicago et davantage.

Cette scène de Cinderella Man a été filmée dans le Distillery District, en se faisant passer pour les quais du New Jersey.Cette scène de Cinderella Man a été filmée dans le Distillery District, en se faisant passer pour les quais du New Jersey. Photo : (YouTube)

Il sera possible d'avoir accès à des visites guidées des lieux de tournage du quartier, mais aussi d'y voir des chars d'assaut.

En totalité, plus de 100 bâtiments seront ouverts au public ce week-end dans la ville avec, y compris, des projections de films, des expositions et l'occasion d'en apprendre plus sur l'industrie du film et les studios de productions.


Et les costumes?

À l'Hôtel de Ville, une petite exposition présente quelques-uns des costumes portés dans des séries télévisées et au cinéma.

Anne Dixon est la conceptrice de costumes pour la série Anne… la maison aux pignons verts inspirée du roman de Lucy Maud Montgomery. Elle explique que toute la création des costumes se fait minutieusement, en fonction des personnages et des époques.

Photo de Anne au bord de la merAmybeth McNulty dans « Anne...la maison aux pignons verts » Photo : Télévision de CBC

« Le classique de la série est fait à l'Île-du-Prince-Edouard et on voulait vraiment qu'il y ait une texture de là-bas. Pour réaliser cela, il fallait mettre cette touche de terre rouge qui imprègne tout. Alors on en a mis sur toutes les bordures de jupes pour donner cette impression d'authenticité. »

Chaque détail compte pour la réalisation de ces costumes, précise-t-elle.

La conceptrice de costumes explique que pour ceux des écoliers rien n'a non plus été laissé au hasard : les fleurs font ainsi écho aux paysages de l'Île-du-Prince-Edouard. Même si la plupart des scènes de la série ont, elles, été tournées dans la Ville Reine.

Une célébration de l'oeuvre <em>Anne, la maison aux pignons verts</em>, à Bala, en OntarioUne célébration de l'oeuvre Anne, la maison aux pignons verts, à Bala, en Ontario Photo : PC/Dave Chidley

Cinéma

Divertissement