•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison touristique est lancée aux Îles-de-la-Madeleine

Îles-de-la-Madeleine
Les Îles-de-la-Madeleine Photo: Bernard Laroche
Radio-Canada

La saison touristique s'annonce aussi bonne que l'année dernière aux Îles-de-la-Madeleine, où les réservations affluent déjà. Les touristes pourront d'ailleurs profiter cette année de plusieurs nouveautés.

Pour la haute saison du 15 juin au 14 septembre, CTMA Traversier compte au moins 1500 réservations de plus qu'à la même date l’an dernier.

Les gens réservent beaucoup plus tôt, on voit déjà des gens aux Îles, et certaines résidences sont louées pour 16, 17 semaines. Je n'ai jamais vu ça!

Damian Déraspe, président de Tourisme Îles-de-la-Madeleine

Les Croisières CTMA, qui relient notamment l'archipel à Montréal, enregistrent de leur côté une augmentation de plus de 350 passagers par rapport à l’an dernier.

L'entreprise précise toutefois que cet écart diminuera au fur et à mesure que les places disponibles seront comblées.

En 2017, plus de 70 000 touristes avaient choisi les Îles-de-la-Madeleine comme destination estivale.

Visiter les Îles à vélo

Cette année, les touristes pourront profiter de l'archipel grâce à deux nouvelles cartes, l'une pour la marche, conçue en partenariat avec les Sentiers entre Vents et Marées, et l'autre pour le vélo.

Cette nouveauté est une réponse à la demande grandissante pour les activités de cyclisme, selon le président de Tourisme Îles-de-la-Madeleine, Damian Déraspe.

« La carte vélo a été séparée en trois sections, l'est, le centre et l'ouest. Vous allez voir les différents attraits qu'on peut trouver, et les routes à prendre », explique-t-il.

Les Croisières CTMA organisent également une croisière avec une thématique vélo, dont le tracé est pensé afin que les cyclistes n'aient pas à pédaler contre le vent.

D'après les informations de Philippe Grenier

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Tourisme