•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le chef de l'opposition albertaine s'excuse d'avoir insulté Justin Trudeau

Jason Kenney

Jason Kenney, chef du Parti conservateur uni

Photo : Radio-Canada / Michael Chales Cole

Radio-Canada

Le chef du Parti conservateur uni de l'Alberta a présenté ses excuses au premier ministre Justin Trudeau jeudi pour l'avoir qualifié la semaine dernière de « millionnaire sans substance ».

Jason Kenney a indiqué qu'il regrettait d'avoir tenu ces propos lors d'une entrevue à l'émission Power & Politics de CBC.

Il s'est toutefois défendu en disant qu'il n'avait jamais vu les Albertains aussi mécontents de ce qu'il considère comme un manque d'appui à la province de la part d'Ottawa. Il a souligné qu'il est important qu'Ottawa ressente cette frustration des Albertains, tout en ajoutant que des attaques personnelles n'avaient pas leur place dans le discours public.

Nous avons été de grands contributeurs pour Ottawa et, aujourd'hui, nous ne sentons aucune vraie solidarité pour nous permettre de développer les richesses que nous partageons à travers le pays. C'est ce que j'aimerais faire valoir sans commentaires personnels à l'avenir.

Jason Kenney, chef du Parti conservateur uni

Le chef de l'opposition albertaine avait été cité dans un éditorial du journaliste Rick Bell dans le journal Calgary Sun. Selon la citation de Jason Kenney dans le quotidien albertain, le premier ministre du Canada était, entre autres, « incapable de lire une note plus longue qu'une serviette de table ». Des propos que Jason Kenney a par la suite confirmés sans toutefois vouloir immédiatement s'en excuser.

« Justin Trudeau est le premier ministre le plus impopulaire de toute l'histoire de l'Alberta. Il a causé d'importants dommages à l'économie de la province », avait-il même ajouté en mêlée de presse le jour même.

L'ancien membre du cabinet conservateur fédéral a fait part de ces critiques en raison du conflit qui perdure entre la Colombie-Britannique et l'Alberta au sujet de l'extension du pipeline Trans Mountain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique fédérale