•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des demandeurs d'asile logés dans des dortoirs étudiants

Une vue du dortoir du collège Centennial à Scarborough.

Le dortoir du collège Centennial à Scarborough, dans l'Est de Toronto, accueillera les familles demandant l'asile au Canada durant l'été.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des bénévoles de la Croix-Rouge vont accueillir les premiers demandeurs d'asile, arrivés de Lacolle au Québec et du Manitoba, au dortoir du collège Centennial situé dans l'est de Toronto. Ils arriveront cinq familles à la fois jusqu'à ce que le dortoir ait atteint sa pleine capacité.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

Au cours des prochaines semaines, 200 familles ou près de 400 personnes vont s'établir dans le dortoir du collège Centennial.

Elles seront logées dans des appartements comprenant chacun une cuisinette et un salon ainsi que 4 chambres à coucher séparées.

La vice-présidente des services aux entreprises, Shannon Brooks, souligne que le collège a pu accommoder la demande de la ville sans problème.

« Le collège fonctionne comme un hôtel durant l'été parce qu'il y a peu d'étudiants. »

— Une citation de  Shannon Brooks, vice-présidente services aux entreprises Collège Centennial

À compter du premier juin, 400 nouveaux lits seront disponibles au dortoir du collège Humber à Etobicoke.

Renforcer les effectifs

La ville de Toronto a aussi fait appel à la Croix-Rouge canadienne.

Des bénévoles seront sur place pour aider ces familles à naviguer le système.

« Comment obtenir de l'aide juridique, un logement ou même comment remplir une demande d'asile. »

— Une citation de  Stéphanie Etkin directrice régionale pour la gestion des catastrophes Croix Rouge canadienne

Mme Etkin souligne que les bénévoles sont aussi là pour donner des informations utiles comme où est située l'épicerie la plus proche et quel autobus prendre pour se rendre au centre-ville.

Solution temporaire

Les familles seront logées dans les deux dortoirs jusqu'au début du mois d'août. Elles devront quitter les lieux lorsque les étudiants retourneront aux collèges.

C'est une solution temporaire qui coûtera 6, 3 millions de dollars de plus à la ville de Toronto pour accommoder les demandeurs d'asile pendant 75 jours.

« Nous avons besoin d'une stratégie régionale pour faire face à cette crise. »

— Une citation de  Paul Raftis directeur des services d'hébergement Toronto

Il y a présentement 2700 demandeurs d'asile dans les refuges de Toronto. Le système a atteint sa pleine capacité et notre personnel ne suffit plus à la demande, ajoute M. Raftis, surtout lorsque 10 nouveaux demandeurs d'asile arrivent chaque jour dans la métropole.

Partager la responsabilité

La province discute de solutions possibles avec l'Association des municipalités de l'Ontario selon Matt Gloyd, porte-parole au ministère de l'Immigration de l'Ontario.

Le ministère, ajoute-t-il, explore avec d'autres communautés les possibilités d'offrir une gamme de services, y compris des services de soutien à l'établissement et à l'emploi, de l'aide juridique et des options d'hébergement temporaire.

De plus, un système de triage sera bientôt mis sur pied pour faciliter le déplacement des gens vers leur destination.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !