•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux accusent Doug Ford d’avoir recruté des membres illégalement

Doug Ford avec des partisans.
Le chef progressiste-conservateur de l'Ontario, Doug Ford Photo: La Presse canadienne / Chris Young

Doug Ford a recruté illégalement des membres pour le Parti progressiste-conservateur, affirment les libéraux, qui ont présenté jeudi un enregistrement de conversations qu'aurait eues le chef conservateur avec des électeurs.

Selon la coprésidente de la campagne libérale Deb Matthews, la bande audio date d’octobre 2016 et a été enregistrée dans un café Tim Hortons.

  • On y entend ce qui semble être la voix de Doug Ford tenter de recruter de nouveaux membres pour le PC, en leur disant qu'ils peuvent s'inscrire « sans avoir à payer » et n'ont qu'à fournir leur nom et leur numéro de téléphone et signer le formulaire d'adhésion, sans avoir à remplir toutes les cases.
Photo d'un homme et d'une femme l'un à côté de l'autre dans un restaurant.La candidate conservatrice dans Etobicoke-Centre, Kinga Surma, en compagnie de Doug Ford Photo : Instagram/Kinga Surma
  • Dans l'enregistrement, on entend une deuxième voix qui serait, selon les libéraux, celle de Kinga Surma, qui souhaitait alors devenir la candidate conservatrice dans la circonscription torontoise d'Etobicoke-Centre.

L'enregistrement dévoilé par les libéraux (en anglais) :

Radio-Canada n’a pas été en mesure d’authentifier l’enregistrement.

L'investiture de Mme Surma pour les conservateurs a été confirmée depuis.

Quant à M. Ford, il appartenait au Parti à l'époque, mais n'est devenu chef conservateur qu'en mars dernier.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Violation de la loi?

Les libéraux allèguent que Doug Ford a violé la loi provinciale, puisqu’il n’est pas permis de payer l'adhésion d'une autre personne à un parti politique.

Pour sa part, M. Ford n'a pas remis en question, jeudi, la véracité de l'enregistrement, mais a nié avoir payé les frais d'adhésion de 10 $ de qui que ce soit.

Les libéraux tentent désespérément de détourner l'attention [de leur bilan], deux semaines avant l'élection.

Doug Ford, chef progressiste-conservateur

M. Ford a ajouté que ces allégations ont été rejetées dans le passé, à la suite d'un examen interne du PC.

Interrogé quant à la nature de ses relations avec Mme Surma, il a affirmé que sa famille et lui avaient appuyé plusieurs candidats conservateurs au cours des 30 dernières années dans ce secteur de l'ouest de Toronto où ils habitent.

Photo de Kathleen Wynne qui porte un tailleur bleu.La chef libérale Kathleen Wynne en point de presse, jeudi Photo : Radio-Canada

De son côté, la chef libérale Kathleen Wynne a qualifié les allégations formulées par son parti contre Doug Ford de « troublantes ».

C'est très sérieux. M. Ford a des réponses à donner.

Kathleen Wynne, chef libérale

Le NPD soutient lui aussi que M. Ford doit expliquer « qui a payé » la cotisation de ces nouveaux membres conservateurs.

L'organisatrice libérale Deb Matthews indique qu’elle est au courant de l’existence de cet enregistrement depuis quelques jours, sans donner plus de précisions.

Elle dit que les libéraux l’ont reçu d’une personne qui se trouvait dans le Tim Hortons à l'époque, mais qui veut garder l’anonymat.

Avec la collaboration de Julie-Anne Lamoureux

Politique provinciale

Politique