•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’incendie à la résidence du campus de Gaspé aurait pris naissance dans une poubelle

Incendie aux résidences du Cégep de Gaspé

Incendie aux résidences du Campus de Gaspé du Cégep de la Gaspésie et des Îles

Photo : Radio-Canada / Dawson Phillips

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'incendie qui a détruit un pavillon de la résidence du Campus de Gaspé du Cégep de la Gaspésie et des Îles aurait pris naissance dans une poubelle où se trouvaient des linges ayant servi à éponger de l'huile de lin.

C’est l’hypothèse que privilégie l’assureur (par l'intermédiaire de la Fédération des Cégeps et le service d'achat regroupés Collecto). La compagnie d’assurance estime en outre que le bâtiment répondait à des normes de sécurité élevées.

La thèse criminelle est donc écartée et la direction du Cégep indique qu'aucun manquement n'a été commis par les employés.

L'incendie, qui n'avait fait aucun blessé, avait forcé l'évacuation des élèves. Au lendemain du sinistre, 135 d'entre eux avaient réintégré les appartements et 30 autres avaient été logés dans des chambres.

De plus, 21 étudiants sont logés à la résidence de l'École secondaire C.-E.-Pouliot. Les autres locataires de la résidence ont préféré demeurer auprès de leurs familles ou amis.

Par ailleurs, la Fondation du Cégep de la Gaspésie et des Îles viendra en aide aux étudiants sinistrés. Elle reprend à son compte la campagne de financement lancée dans l’urgence par le Cégep.

Elle promet de doubler tous les nouveaux dons qui seront amassés à partir d’aujourd’hui, jusqu’à concurrence de 5000 $.

Selon la conseillère en communication Julie Lépine, l’argent servira à combler des besoins qui n’avaient pas été prévus. « Les plus touchés ont eu des dons de la population, matériel scolaire, vêtements, etc, mais quand on perd tout, il y a des besoins qu'on n'avait pas prévus. Donc cet argent va servir à aider ces étudiants-là. »

Le Cégep n’a pas encore pris la décision de reconstruire ou non le pavillon détruit.

Julie Lépine ajoute que la session suit son cours comme prévu et qu'elle se terminera lundi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !