•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la fumée empêche l'évacuation de 800 personnes menacées par un feu de forêt à l'est du lac Winnipeg

Un ciel orange de fumée avec devant, une petite communauté.

La province indique que la fumée est trop dense à Little Grand Rapids pour évacuer les résidents par avion.

Photo : Theresa Eischen

Radio-Canada

La Croix-Rouge a dû arrêter l'évacuation de membres de la Première Nation de Little Grand Rapids, mercredi, alors qu'un brasier de 20 000 hectares s'approche de cette communauté du nord-est du Manitoba. La fumée est tellement dense qu'il est impossible pour les avions d'atterrir.

Seuls environ 60 résidents de Little Grand Rapids ont pu être évacués pendant la nuit de mardi à mercredi, selon la province.

Une résidente de Little Grand Rapids, Theresa Eischen, indique que la fumée de l'incendie est tellement épaisse qu’il lui était impossible de voir un avion approcher, bien qu’elle en ait entendu un.

Cette collectivité est uniquement desservie par avion. La province confirme que la fumée est trop dense pour qu'un avion puisse atterrir et évacuer des résidents.

Mme Eischen a aussi souligné qu’il fallait traverser Family Lake pour atteindre l’aéroport, ce qui est difficile pour les jeunes familles et les personnes malades. Elle estime que plus de la moitié de la communauté est composée d’enfants.

Un abri temporaire a été installé dans l'école de la communauté pour les quelque 800 résidents qui n'ont pas été évacués. La province n'est pas en mesure de confirmer le nombre de maisons qui ont été détruites par le brasier.

Une quarantaine de personnes dans un gymnase enfumé.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Theresa Eischen a indiqué sur Facebook que la fumée dans l'abri temporaire situé dans l'école de Little Grand Rapids était si dense que les gens se couvraient le visage.

Photo : Theresa Eischen

Des représentants de la Première Nation de Pauingassi ont ordonné l’évacuation dans la nuit, en raison de ce feu de forêt qui se trouve à 5 km de la communauté, selon le porte-parole de la Croix-Rouge Jason Small.

Les membres de la communauté, située à 280 kilomètres au nord-est de Winnipeg et à 15 km au nord de Little Grand Rapids, resteront à Winnipeg.

Quatre Premières Nations de la région de l’est et d'Entre-les-lacs ont été évacuées dans les derniers jours, dont la Première Nation de Sapotaweyak, à 400 km au nord-ouest de Winnipeg.

« On travaille de très près avec les représentants de toutes les Premières Nations pour s’assurer que les évacués ont tout ce dont ils ont besoin et que nous puissions évacuer tous les résidents rapidement et en assurant leur sécurité », affirme M. Small.

Des évacués réintègrent désormais la communauté de Kinonjeoshtegon (Jackhead), située à 225 km au nord de Winnipeg.

Le feu de Grahamdale toujours pas maîtrisé

Deux maisons ont été évacuées dans la municipalité rurale de Grahamdale, à 170 km au nord-ouest de Winnipeg, en raison d'un feu de forêt qui brûle entre les villages d'Ashern et de Mulvihill. Les écoles Alf-Cuthbert School, à Moosehorn, Ashern Central School et Ashern Early Years School sont fermées depuis mardi.

L’autoroute numéro 6 reste fermée dans cette région, selon la coordinatrice d’urgence de Grahamdale, Kyla Klatt.

Des interdictions de faire des feux à ciel ouvert restent en vigueur dans plusieurs collectivités et municipalités du sud, de l’est et du centre du Manitoba.

Il y a eu 166 feux de forêt au Manitoba ce printemps. La moyenne à cette époque de l’année est de 103.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Feux de forêt