•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bénévoles en renfort pour retrouver Cédric Gouillart

Photo de l'homme disparu.
Cédric Gouillart est porté disparu depuis le 19 mai. Photo: Sécurité publique de Saguenay

Les recherches ont repris mercredi matin à Laterrière pour retrouver Cédric Gouillart, un employé civil de la base de Bagotville qui est disparu depuis samedi soir. Les opérations étaient supervisées par des bénévoles de l'organisme Urgence Sauvetage Québec.

La conjointe de Cédric Gouillart, Véronique Mercier, a bon espoir de le retrouver.

J'ai de l'espoir. En santé, blessé, décédé... je suis obligée d'utiliser le mot parce qu'il faut qu'on se prépare, ses enfants et moi, à cette issue-là. Donc, j'ai espoir de tout

Véronique Mercier, conjointe de Cédric Gouillart

Une trentaine de bénévoles ont participé aux recherches dans des secteurs de Portage-des-Roches qui n'ont pas été fouillés par les policiers. Huit militaires de la base de Bagotville ont également pris part aux recherches. Des policiers de Saguenay se sont joints au groupe.

Selon le chef aux opérations de l’organisme Urgence Sauvetage Québec, l’Almatois Mickael Desbiens, c'est le cri du coeur de la conjointe du disparu, Véronique Mercier, qui l'a incité à participer. Il a même convaincu d’autres citoyens de l’aider.

« On a ça à cœur. Le monsieur, c’est quand même quelqu’un qui a donné sa vie pour la base militaire. On a vu un cri du cœur. Ça fait que j’en ai parlé avec mes gars et eux autres étaient prêts à venir. Ça fait qu’on a déployé ça et on a lancé la recherche », explique Mickaël Desbiens.

Des gens attendent avant de commencer les recherchesUne trentaine de bénévoles se sont déplacés. Photo : Radio-Canada / Louis Martineau

Le conjoint d’Hélène Martineau sur place

Parmi les bénévoles, le conjoint d’Hélène Martineau, une femme de 48 ans portée disparue depuis plus d’un an.

Michel Larouche a été nommé chef d’équipe puisqu’il a déjà participé à ce genre de recherche et qu’il connaît bien le secteur.

Il s’est senti interpellé par l’appel lancé par Véronique Mercier.

« Je comprends ce que la famille vit et je sais l’importance que ça a d’avoir des gens autour qui prennent de leur temps pour aider. J’ai été choyé dans ce domaine et j’essaie de faire la même chose. Évidemment, ça me touche personnellement », explique Michel Larouche.

Les opérations vont reprendre samedi.

Saguenay–Lac-St-Jean

Disparition