•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Santé mentale : Doug Ford, Kathleen Wynne et Andrea Horwath promettent des investissements

Un adolescent assis sur un skateboard entre deux rangées de casiers.
La santé mentale est au coeur de la campagne électorale en Ontario. Photo: Shutterstock
Radio-Canada

La santé mentale est au coeur de la campagne électorale : les trois grands partis promettent d'investir pour aider les Ontariens à obtenir l'aide dont ils ont besoin.

Un texte de Claudine Brulé

La chef libérale, Kathleen Wynne, reconnaît qu'il y a beaucoup de travail à faire dans ce dossier.

Je suis la première à admettre que, pour des décennies, nous n'avons pas eu l'appui en place à travers le pays pour la santé mentale. Il n'y avait pas la même sensibilisation.

Kathleen Wynne, chef libérale

Son parti promet d'investir plus de 2 milliards de dollars dans les services en santé mentale et pour contrer la toxicomanie sur une période de 4 ans.

C'est un montant similaire à celui promis par les progressistes-conservateurs, mais eux le promettent sur une période de 10 ans.

Le chef Doug Ford affirme que ce montant aidera par exemple à loger les personnes vulnérables.

Le Nouveau Parti démocratique dit de son côté qu'il mettrait sur pied un ministère indépendant pour la santé mentale et la dépendance, pour s'assurer que quelqu'un soit responsable et imputable.

Le NPD déplore le fait que les services soient divisés entre plusieurs ministères, ce qui complique l'accès selon, le Parti.

Maria Estrada, 22 ans, en sait quelque chose. Elle dit ne pas avoir trouvé l'aide qu'elle recherche depuis 10 ans maintenant.

Le mois dernier elle a été admise dans un hôpital d'Oakville après avoir tenté une fois de plus de s'enlever la vie. « On m'a remis une prescription et on m'a dit au revoir », dit-elle.

Après s'être rendue voir une médecin, elle s'est fait dire qu'il faudrait patienter jusqu'à huit mois pour rencontrer un expert qui pourrait l'aider.

Elle est devenue plus déprimée, dit-elle, et les pensées suicidaires ne se sont qu'empirées avec le temps.

Un bandeau annonçant le dossier de Radio-Canada sur les élections provinciales en Ontario

Politique provinciale

Politique