•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Visite du chantier du palais de justice de Rimouski

Un travailleur à l'oeuvre au dernier étage de l'édifice, où deux salles d'audience et des bureaux de juges seront aménagés.
Un travailleur à l'oeuvre au dernier étage de l'édifice, où deux salles d'audience et des bureaux de juges seront aménagés. Photo: Radio-Canada / Simon Turcotte

Le chantier pour l'agrandissement du palais de justice de Rimouski progresse selon les échéanciers qui avaient été établis. Tout indique également que le budget de 68 millions de dollars sera respecté.

Un texte d’Ariane Perron Langlois

À l’heure actuelle, 75 travailleurs sont à l’œuvre sur le chantier, un nombre qui va grimper à près de 200 à l’automne 2018.

Selon le directeur exécutif de projet pour la Société québécoise des infrastructures (SQI), Steve Anglehart, le principal changement sera l’aménagement d’accès et de corridors de circulation séparés pour éviter que les accusés, les juges et le public ne se rencontrent en dehors de la salle d’audience. Ça devrait se traduire par une meilleure sécurité, selon lui.

Les travaux vont permettre d'aménager des entrées et des corridors séparés pour les juges, les prévenus et le public. À cet endroit, une entrée souterraine sera construite pour les fourgons cellulaires qui transportent les détenus.Les travaux vont permettre d'aménager des entrées et des corridors séparés pour les juges, les prévenus et le public. À cet endroit, une entrée souterraine sera construite pour les fourgons cellulaires qui transportent les détenus. Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Le nombre de salles d’audience passera de quatre à cinq, dont une destinée à la médiation. De plus, de nouveaux locaux seront aménagés pour accueillir les victimes d’actes criminels, et pour permettre aux avocats de rencontrer leurs clients de façon confidentielle.

Les travaux d'agrandissement permettront d'augmenter de 60% l'espace disponible à l'intérieur du palais de justice.Les travaux d'agrandissement permettront d'augmenter de 60% l'espace disponible à l'intérieur du palais de justice. Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Mieux répondre aux besoins des victimes

Lors d’une visite du chantier, la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a souligné que les nouveaux aménagements vont mieux répondre aux besoins des victimes.

« Lorsqu’on modernise les palais de justice, lorsqu’on agrandit les palais de justice, on a un souci depuis quelques années d’assurer une protection des victimes. Avoir des salles dédiées pour les victimes, en retrait des salles d’attente, qui permettent d’attendre la tenue du procès à l’écart, sans avoir à rencontrer leur agresseur ou la famille de leur agresseur », illustre Madame Vallée.

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, visite le chantier du palais de justice de Rimouski en compagnie du ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour.La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, visite le chantier du palais de justice de Rimouski en compagnie du ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour. Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Conservation du patrimoine

Le nouveau palais de justice va intégrer modernité et préservation du patrimoine. Toutes les pierres de l’ancien immeuble ont été numérotées et seront réinstallées sur la façade et les côtés de l'édifice au cours de l’été.

Deux murs de l’ancienne prison, qui remontent à 1859, ont aussi été préservés.

Deux murs de l'ancienne prison sont préservés lors des travaux d'agrandissement du palais de justice.Deux murs de l'ancienne prison sont préservés lors des travaux d'agrandissement du palais de justice. Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Il y avait eu des demandes de la part de la Société rimouskoise du patrimoine et de la Ville de Rimouski pour conserver le patrimoine bâti. On a fait des efforts, c’était un beau défi.

Steve Anglehart, directeur exécutif de projet pour la Société québécoise des infrastructures (SQI)

M. Anglehart estime qu’environ 35 % des travaux ont été exécutés, notamment les fondations en béton, l’installation de puits de géothermie et l’excavation.

L'ouverture du nouveau palais de justice est prévue pour l'été 2019.

Le responsable du chantier souligne qu'une grande partie des travailleurs sont originaires de Rimouski et d'ailleurs au Bas-Saint-Laurent.Le responsable du chantier souligne qu'une grande partie des travailleurs sont originaires de Rimouski et d'ailleurs au Bas-Saint-Laurent. Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures