•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tour de 18 étages dans Limoilou : une pétition déposée à l'hôtel de ville

Le projet immobilier, perçu de la 1ère avenue.

Le projet immobilier, perçu de la 1ère avenue.

Photo : ACERO Immobilier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quelque 1500 personnes ont signé une pétition réclamant que la Ville de Québec maintienne les règles de zonage dans Limoilou. Le collectif citoyen Action Limoilou, qui a initié la pétition, souhaite ainsi empêcher le projet de tour de 18 étages sur le site de l'actuelle église Saint-François-D'Assise.

Le promoteur du projet, Acéro, souhaite construire 103 unités de logement, surtout des lofts, mais aussi quelques 3 et demi et des 4 et demi. Les loyers coûteraient entre 900 et 1600 $ par mois.

« Quand on pense que l’église, c’est un lieu assez exceptionnel, assez central et auquel les gens sont très attachés, on est en droit de s’attendre à un projet exceptionnel. On ne s’attend pas à voir quelque chose de bétonné, qui est en hauteur comme c’est là. »

Mme Lapointe souligne que plusieurs citoyens rencontrés estiment que l’architecture du projet de tour « ne cadre absolument pas avec les maisons et avec l’environnement dans lequel il va atterrir. »

« Imaginez venir se faire planter une tour de 18 étages dans cet environnement-là. On trouve que c’est complètement démesuré et écrasant pour un quartier. »

— Une citation de  Monique Lapointe, porte-parole d’Action Limoilou

Avec la construction de cette nouvelle tour, les signataires de la pétition craignent aussi une augmentation du trafic automobile dans le secteur.

« Le trafic est déjà assez important […] Il y a déjà beaucoup d’usagers qui fréquentent l’hôpital. Donc, imaginez si on construit cette tour-là. Ça va amener un volume de circulation encore plus important », ajoute Mme Lapointe.

Le groupe Action Limoilou souhaite qu’un dialogue s’engage entre la Ville et le comité citoyens.

Pour l'instant, le zonage du quartier permet des constructions d'un maximum de 5 étages et 20 logements.

Une « sérieuse discussion »

La pétition a été déposée mardi soir à l’hôtel de ville de Québec. La porte-parole d’Action Limoilou, Monique Lapointe, espère qu’avec cette pétition, le maire Labeaume réévalue le projet.

« Je pense qu’à Québec on est vraiment rendu au moment où ça nous prend vraiment une sérieuse discussion sur le développement durable et sur la densification. »

— Une citation de  Régis Labeaume, maire de Québec

Peu avant le conseil municipal, le maire Régis Labeaume a affirmé qu'il recevra la pétition « avec respect ». Il croit qu'il est venu le temps d'avoir une discussion sur le développement durable et la densification.

« Un moment donné, il faut qu’on se fasse une idée comme ville, est-ce qu’on veut densifier oui ou non? C’est sûr qu’on ne veut pas dénaturer le quartier », dit-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !