•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan investit 1,58 M$ dans la surveillance spatiale

Des panneaux électriques.
Le financement du Fonds pour l'innovation et la science de la province aidera à créer un réseau dédié à la surveillance de la météo dans l'espace. Photo: Gouvernement de la Saskatchewan
Radio-Canada

Un réseau à usage scientifique du Canada, dont le siège social est situé à l'Université de la Saskatchewan, recevra 1,58 million de dollars par l'intermédiaire des fonds de l'innovation et de la science du gouvernement de la Saskatchewan, au cours des quatre prochaines années.

Le financement du Fonds pour l'innovation et la science de la province aidera à créer un réseau consacré à la surveillance des phénomènes météorologiques dans l'espace.

Deux chercheurs de l'Université de la Saskatchewan, les physiciens Kathryn McWilliams et Jean-Pierre St-Maurice, ont dirigé la participation du Canada au programme Super Dual Auroral Radar Network (SuperDARN).

La ministre responsable de l'Innovation dans la province, Tina Beaudry-Mellor, a déclaré que le département de physique de l'Université de la Saskatchewan contribue depuis longtemps de façon essentielle à la science.

Cet investissement soutient les recherches menées par le réseau radar, les progrès de la physique et les scientifiques talentueux qui se sont engagés à assumer des rôles supérieurs.

Tina Beaudry-Mellor, ministre responsable de l'Innovation de la Saskatchewan

Le SuperDARN est un réseau international de radars à haute fréquence exploités et entretenus par plusieurs universités et établissements de recherche à travers le monde pour surveiller la météo spatiale.

Selon Ressources naturelle Canada, la météo spatiale est un terme qui désigne une série de processus physiques émanant du Soleil pouvant affecter les activités humaines sur la Terre et dans l'espace. Selon l'organisme, ce processus peut entraîner des pannes de courant et des interférences radio.

« En collaborant avec nos partenaires provinciaux et fédéraux, nous jouons un rôle de leadership dans la collaboration internationale SuperDARN, en mettant au point une technologie radar de pointe et en diffusant des données dans le monde entier, qui permettra un jour de véritables prévisions météorologiques spatiales », a déclaré la vice-présidente de la recherche de l'Université de la Saskatchewan, Karen Chad.

Saskatchewan

Espace