•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Manifestation à Ottawa pour sauver les anguilles d'Amérique

Une marionnette géante devant le Parlement à Ottawa.
Une marionnette géante de neuf mètres représentant une anguille faisait partie de la marche. Photo: Radio-Canada / David Richard

Une marche pour protéger l'anguille d'Amérique dans les eaux de la rivière des Outaouais se tenait lundi sur la colline du Parlement à Ottawa.

En 2006, après un déclin dramatique de près de 99 % de la population d'anguilles d'Amérique du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a évalué l'espèce et l'a désignée « espèce préoccupante ». Le gouvernement de l'Ontario la considère comme étant « en voie de disparition ».

C'est un poisson qui est là depuis des millénaires et qui a nourri des milliers et des milliers de personnes, alors ce serait une grande perte.

Anne-Marie Hogue, participante à la Marche des anguilles

L'anguille d'Amérique a une valeur culturelle considérable pour les collectivités autochtones. Par le passé, ce poisson était un aliment de base pendant toute l'année, mais surtout au début de l'hiver et au printemps, lorsque les conditions environnementales empêchaient les Autochtones de pêcher d'autres poissons.

« Il faut travailler ensemble pour assurer le respect de toutes les espèces, mais c’est aussi pour la réconciliation entre les Autochtones et nous », a affirmé Ariane Dind, une participante à la marche.

Luc-Anne Salm répond aux questions du journaliste.Luc-Anne Salm veut que le gouvernement ontarien protège mieux les espèces en danger d’extinction au Canada, dont les anguilles de l'Amérique. Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Selon Parcs Canada, les barrages hydroélectriques sont considérés comme la principale menace pour l'espèce, car ils empêchent de nombreuses civelles pigmentées d'accéder aux Grands Lacs et entravent la migration d'anguilles argentées vers leur lieu de frai.

« Avant la construction d’un barrage sur les Chutes Chaudière, les anguilles étaient présentes en abondance dans la rivière des Outaouais et fournissaient 70 % de la nourriture des Algonquins », explique de son côté Luc-Anne Salm du groupe Free the Falls.

Une anguille d'Amérique dans la main d'un biologiste.Parcs Canada travaille avec de multiples partenaires, dont des collectivités autochtones, d'autres ministères fédéraux et des universités, à évaluer la situation du stock d'anguilles d'Amérique. Photo : La Presse canadienne / Ministère des Richesses naturelles de l'Ontario

Les manifestants veulent maintenant que le gouvernement de l'Ontario trouve des solutions pour protéger les anguilles.

Je demande au minimum qu'on établisse des voies de contournement pour les anguilles autour de chacun des barrages et de tous les obstacles.

Luc-Anne Salm, organisatrice de la marche

Parmi les autres menaces figurent la surpêche, la perte d'habitat et un parasite envahissant de la vessie natatoire. Les larves d'anguilles d'Amérique ont beaucoup de prédateurs aquatiques. Les prédateurs des adultes, moins nombreux, sont notamment les balbuzards, les mouettes et les goélands.

L'aire de répartition de l'anguille d'Amérique s'étend depuis le nord de l'Amérique du Sud jusqu'au Groenland.

Protection des espèces

Environnement