•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaidoyer pour un accouchement respecté

Un nouveau-né dans les bras de sa mère.

La Semaine mondiale pour l’accouchement respecté (SMAR) est l’occasion de réfléchir aux droits des parents lors de la naissance.

Photo : iStock / Enzo Nguyen

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2018 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Quels droits ont les mères lors de la naissance de leur enfant? Alors que se termine la Semaine mondiale pour l'accouchement respecté (SMAR), un couple de Saint-Célestin souhaite que les femmes soient mieux informées des droits qu'elles ont lors de ce moment important.

La naissance du premier enfant de Myra Colbert et Michel Noël n’a pas été de tout repos. Des complications surviennent à la 36e semaine de grossesse et la jeune maman doit être provoquée. Malgré cela, Myra Colbert souhaite toujours accoucher de façon naturelle, sans avoir recours à l’épidurale. Le couple affirme toutefois que des membres de l’équipe médicale étaient réfractaires à leur demande.

« On a senti du ton de l’infirmière que c’était un peu imposé », affirme Michel Noël.

Michel Noël et Myra Colbert au parcAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Michel Noël et Mira Colbert déplorent que leurs demandes aient été entendues avec réticence lors de la naissance de leur fils.

Photo : Radio-Canada

Myra Colbert se souvient de ce qu’on lui a dit à ce moment : « Un accouchement provoqué, c’est long, ça se peut que tu n’accouches pas avant demain matin, ça va vraiment faire mal ».

Le couple affirme que l’équipe médicale n’a pas pris en considération les conditions qu’ils désiraient pour l’arrivée au monde de leur fils, Benjamin. Il affirme également que l’infirmière empêchait Myra Colbert de manger ou de boire.

L’infirmière insistait pour que je reste couchée sur le dos pendant le travail. C’est impossible de vivre des contractions couchée sur le dos!

Mira Colbert

Manque d'écoute

L’accompagnante à la naissance du couple, Mélanie Bilodeau, qui était présente lors de l’accouchement, a aussi eu l’impression que le droit des parents n’a pas été respecté.

« Ils avaient peu d’espace pour nommer leur souhait. Il y a eu atteinte pas seulement à l’intégrité physique, mais à l’intégrité psychologique », affirme-t-elle.

Mélanie Bilodeau discute avec le coupleAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Mélanie Bilodeau a été aide à la naissance pour Mira Colbert et Michel Noël lors de la naissance de leur fils Benjamin.

Photo : Radio-Canada

Quand on accouche, on a besoin de se sentir en confiance, on a besoin de sentir que l'environnement autour nous met en confiance, nous sécurise.

Mélanie Bilodeau, accompagnante à la naissance

Mélanie Bilodeau remarque que plusieurs parents ne sont pas au courant des droits qu’ils ont lors d’un accouchement.

« On a le droit d'être accompagné de la personne de son choix, on a le droit d'accoucher dans nos propres vêtements, en salle de naissance. On a le droit de demander que l’ambiance soit respectée, que le personnel chuchote, qu'on tamise les lumières, qu’on installe une petite musique, pour accoucher dans un climat de calme et de confiance », illustre-t-elle.

Michel Noël et Myra Colbert espèrent que plus de parents sauront faire valoir leurs droits dans des situations semblables.

« Un accouchement, c'est une étape tellement importante. Il faut que ça se fasse dans les règles de l'art », croit Myra Colbert.

Qu’est-ce que la SMAR?
La Semaine mondiale pour l'accouchement respecté est une mobilisation en faveur du respect des droits des parents et des enfants durant une naissance. Elle a lieu chaque année, au mois de mai, depuis 2004.

Avec les renseignements d'Anne-Andrée Daneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !