•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pelletée de terre symbolique pour la patinoire couverte

Trois hommes souriants portant un casque de construction sur la tête tiennent chacun une pelle.
Le député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé, le maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski Georges Deschênes, et le préfet de la MRC de la Mitis Bruno Paradis Photo: Radio-Canada / Émilie Hamon

Une première pelletée de terre symbolique a eu lieu dimanche pour lancer la campagne de financement de la patinoire couverte de Saint-Gabriel-de-Rimouski.

Un texte de Laurie Dufresne, d’après les informations d’Émilie Hamon

Des élus et une quarantaine de citoyens s’étaient rassemblés sur les lieux de la future structure.

Ça fait presque 35 ans que les gens en parlent. Mais depuis 7-8 ans, on travaille activement sur le dossier.

Georges Deschênes, maire de Saint-Gabriel-de-Rimouski

Le maire de Saint-Gabriel, Georges Deschênes, espère pouvoir amasser 350 000 $ dans la communauté pour la construction de la dalle réfrigérante de la patinoire.

Le projet, qui devait initialement coûter 1 million de dollars, est maintenant évalué à un peu plus de 1,5 million. De ce montant, 1,2 million sera consacré à la structure elle-même.

Québec et Ottawa injectent 500 000 $ dans le projet.

Les travaux devraient commencer à la mi-juillet. Les élus espèrent que la patinoire soit ouverte dès cet hiver.

Un homme parle au micro, à côté d'une affiche dévoilant la maquette d'un projet de patinoire couverte.Le maire de Price et préfet de la MRC de la Mitis, Bruno Paradis, présente le projet. Photo : Radio-Canada

Bas-Saint-Laurent

Hockey