•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'arrivée de baleines noires force la fermeture d'une nouvelle zone de pêche

Des baleines noires photographiées par Charlotte Horvath du Réseau
d'observation de mammifères marins.
Des baleines noires photographiées par Charlotte Horvath du Réseau d'observation de mammifères marins. Photo: Radio-Canada / Courtoisie: Réseau d'observation des mammifères marins / Charlotte Horvath

Pêches et Océans Canada annonce la fermeture prochaine d'une autre zone de pêche, adjacente à la zone d'exclusion, en raison de l'arrivée de baleines noires dans le golfe du Saint-Laurent.

L'agence fédérale explique cette décision après qu'au moins deux baleines noires ont été aperçues, dimanche.

La zone visée par cette fermeture temporaire est adjacente à la zone d'exclusion déjà délimitée par le fédéral. Cette région de 14 000 kilomètres carrés, dans le golfe du Saint-Laurent, est fermée à la pêche depuis le 28 avril pour protéger les baleines noires, car c'est là que 90 % des mammifères marins avaient été observés l'an passé.

Carte qui montre les zones de pêches fermées.La zone en rouge sera également fermée aux pêcheurs, en plus de celle en jaune. Photo : Gracieuseté/Pêches et Océans Canada

La fermeture de la nouvelle zone de pêche prendra effet le 22 mai, à 16 h, indique le ministère. Tous les engins de pêche devront être retirés de l'endroit à partir de ce moment.

Les pêches affectées par cette fermeture touchent entres autres celles du crabe des neiges et du homard.

Pêches et Océans Canada rappelle aux pêcheurs qu'ils sont dans l'obligation de consulter les avis émis par l'agence gouvernementale.

Des casiers saisis

Le ministère fédéral des Pêches et des Océans confirme, par ailleurs, que des agents des pêches ont saisi des casiers de pêche au crabe des neiges dans la zone d'exclusion.

Une enquête est en cours.

Au moins 18 baleines noires sont mortes dans les eaux canadiennes et américaines l’an dernier. Les scientifiques qui ont fait l'autopsie de carcasses ont conclu que plusieurs de ces baleines sont mortes empêtrées dans de l’équipement de pêche ou heurtées par des navires.

Nouveau-Brunswick

Industrie des pêches