•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Défi pancanadien : les jumeaux Charlebois réunis le temps d'une course à Halifax

Les deux frères souriants, en habits de course, qui saluent de la main

Patrick Charlebois (à gauche) et son frère jumeau, Sylvain (à droite), au départ de leur course dans le cadre du Blue Nose, à Halifax

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Radio-Canada

C'est bras dessus bras dessous avec son frère jumeau que Patrick Charlebois a franchi la ligne d'arrivée de son deuxième marathon, dimanche à Halifax. Un moment très significatif pour le Trifluvien de 48 ans qui veut relever le défi de courir 10 marathons en 10 jours dans 10 provinces canadiennes.

Un texte de Marilyn Marceau

La grande motivation de Patrick Charlebois en se levant dimanche, c’était de savoir que son frère allait courir une quinzaine de kilomètres avec lui. Son jumeau, Sylvain, habite à Halifax où il est doyen de la Faculté de management de l’Université Dalhousie.

Je me suis levé ce matin, j’étais pompé, j’avais hâte de voir mon frère. Le sentiment était incroyable.

Patrick Charlebois
Patrick Charlebois a franchi la ligne d'arrivée bras dessus bras dessous avec son frère jumeau, Sylvain Charlebois.

Patrick Charlebois a franchi la ligne d'arrivée bras dessus bras dessous avec son frère jumeau, Sylvain Charlebois.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

« Le marathon numéro deux, c’est un marathon très difficile psychologiquement », affirme le coureur qui a vécu une expérience similaire durant le World Marathon Challenge (sept marathons en sept jours sur sept continents).

« On vient de faire un marathon, on voit qu’il y a encore une montagne après : neuf marathons [qu'il reste à faire], dit-il, ça peut être décourageant. »

Les deux frères en ponchos dehors, sous un ciel pluvieux

Les frères jumeaux sont réunis le temps d'une course. Patrick Charlebois habite à Trois-Rivières; Sylvain à Halifax.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Sylvain Charlebois souligne qu’à 48 ans, c’est la première fois que les deux frères participaient à un marathon organisé, comme ce fut le cas à Halifax dans le cadre du Blue Nose.

C’est incroyable les exploits qu’il fait et de partager ce moment-là avec lui aujourd’hui, c’est incroyable.

Sylvain Charlebois

Fait intéressant : Patrick Charlebois, qui tente de relever le défi 10/10/10, a terminé 10e au marathon du Blue Nose, dans un temps de 3 h 10.

La pluie était au rendez-vous durant la très grande partie du marathon. L’autre difficulté pour les coureurs est la présence de collines dans la ville.

Malgré ses blessures aux genoux et au talon, en plus d’une ampoule qui s’est formée lors du premier marathon, Patrick Charlebois affirme que la course a bien été. Il trouve que le pire était pour les bénévoles qui étaient sous la pluie.

« La job difficile était celle des bénévoles aujourd’hui, les gens qui nous encourageaient qui nous donnaient de l’eau », a-t-il déclaré juste après avoir franchi la ligne d’arrivée.

Patrick Charlebois ajoute que Terry Fox courait autant par beau temps que mauvais temps et qu'il souhaite suivre son exemple. Son parcours pancanadien est d'ailleurs inspiré de celui qui est son idole. Patrick Charlebois veut amasser des dons pour la Fondation Terry Fox.

Son prochain marathon est à Moncton, lundi.

Carte avec les noms de villes du Canada

Villes où Patrick Charlebois va courir dans le cadre de son défi pancanadien

Photo : Radio-Canada

Mauricie et Centre du Québec

Course