•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Neuf cyclistes happés en une semaine à Ottawa

Un vélo près d'une ambulance.
Un des cas où un cycliste a été frappé cette semaine. Photo: Radio-Canada / Jennifer Beard
CBC

Au moins neuf cyclistes ont été percutés à Ottawa durant la Semaine nationale de la sécurité routière, qui se termine dimanche, selon le Service de police d'Ottawa. Heureusement, aucun n'a été grièvement blessé.

Le nombre est un peu plus élevé qu'une semaine normale, a déclaré l’agent Mark Gatien du Service de police d'Ottawa (SPO).

Il a également vu des incidents être évités de justesse, comme jeudi sur la rue Bank, lorsqu'une femme à vélo portant des écouteurs a grillé une lumière rouge et a failli être heurtée par une camionnette.

Elle a reçu une contravention vendredi matin, tout comme 16 autres cyclistes qui ont traversé sur un feu rouge ou un panneau d'arrêt sans s’arrêter.

Tout le monde a une responsabilité

« Cela ne se produit pas tout le temps, je ne mets aucun groupe en cause ici, mais tout le monde a une responsabilité quand ils sont sur la route », a affirmé M. Gatien. « Les usagers de la route doivent faire attention et respecter les règles en tout temps. »

Mark Gatien devant sa moto.L’agent Mark Gatien du Service de police d'Ottawa. Photo : Radio-Canada / Omar Dabaghi-Pacheco

Mois du vélo au travail à Ottawa

Selon le recensement de 2016, la région d’Ottawa-Gatineau est classée au cinquième rang parmi les villes de taille semblable, comme Winnipeg et Québec, pour le nombre de personnes qui se déplacent à pied ou en vélo pour se rendre au travail, soit 8,7 %.

« Cela arrive chaque année », a déclaré l’agent du SPO, M. Gatien. « Le temps chaud arrive, les gens doivent s'habituer à plus de volume et à différents facteurs sur les routes, de sorte que vous devez être hyper vigilant et être prêt pour l'inattendu. »

Traiter les autres usagers de la route avec respect

« Le printemps est l'occasion d'essayer quelque chose de nouveau ou auquel nous ne sommes pas habitués, faire la vérification de vos angles morts, chercher les cyclistes lorsque vous ouvrez la porte de votre voiture », a rappelé Jamie Stuckless, directrice de la coalition Share the Road (Partager la route).

Il est important que les gens sur leurs vélos et les gens dans leurs voitures soient conscients de leur environnement.

Jamie Stuckless, directrice de la coalition Share the Road
Jamie Stuckless porte un casque et regarde la caméra.Jamie Stuckless, directrice générale de la Coalition Partager la Route, sur son vélo en 2016. Photo : Radio-Canada / Jennifer Chevalier

Les cyclistes occasionnels qui ne sont pas sûrs de la route qu’ils doivent emprunter pour se rendre au travail pourraient profiter d'un trafic plus léger pendant la longue fin de semaine pour se sentir à l'aise, a suggéré Mme Stuckless.

Les discussions sur la sécurité routière devraient également inclure des discussions à plus long terme sur la conception des routes et la construction de rues plus sûres pour tous ceux qui les utilisent, a-t-elle ajouté.

M. Gatien a mentionné que les conducteurs, les cyclistes et les piétons devraient utiliser une technique qu'il appelle « eye lead », qui consiste à regarder loin devant pour voir les automobiles qui effectue un freinage, les personnes qui semblent distraites et d'autres signes possibles que quelqu'un pourrait faire quelque chose d'inattendu.

Quiconque veut se rafraîchir sur les règles de la route peut visiter le site Web du programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa, a-t-il ajouté.

Environ 7500 cyclistes canadiens sont grièvement blessés chaque année selon Statistique Canada.

Ottawa-Gatineau

Cyclisme