•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Du fentanyl et de la caféine retrouvés dans la drogue vendue dans les rues de Vancouver

Une seringue et de l'héroïne.
Les tests ont permis de détecter de l’héroïne dans seulement 13 % des échantillons soumis par des acheteurs croyant s’être procuré la drogue. Photo: IS/iStockPhoto
Radio-Canada

Le centre de consommation des substances de la Colombie-Britannique (B.C. Centre on Substance Use) soutient qu'une combinaison de fentanyl et de caféine est vendue comme étant de l'héroïne dans les rues de Vancouver.

Il arrive à cette conclusion grâce à des tests effectués pour un projet pilote lors duquel les consommateurs pouvaient faire examiner leur drogue avant de la consommer. Le programme lancé en novembre avait pour objectif de combattre la crise des surdoses.

Les tests ont permis de détecter de l’héroïne dans seulement 13 % des échantillons soumis par des acheteurs croyant s’être procuré cette drogue.

En tout, 61 % des substances testées dans deux centres d’injection supervisée entre novembre 2017 et avril 2018 ne contenaient aucune des drogues auxquelles les gens s’attendaient. De plus, du fentanyl a été retrouvé dans 88 % des échantillons d'opioïdes soumis.

« La vérification de la drogue a révélé de nouvelles informations au sujet de la drogue disponible au centre-ville de Vancouver, dit le Dr Ken Tupper. Non seulement la plupart des drogues n’étaient pas ce que les gens pensaient, mais elles contenaient aussi des substances potentiellement dangereuses, dont le fentanyl. »

Gros plan d'un appareil qui ressemble à une imprimante avec un microscope par-dessus.Le ministère des Dépendances de la C.-B. a prévu 3 millions de dollars pour des initiatives de détection du fentanyl, comme l'achat de cette machine de détection du fentanyl. Photo : CBC / Belle Puri

Le Service du coroner de la Colombie-Britannique a dit que du fentanyl avait été détecté dans environ 83 % des 1400 cas de morts par surdose l’an dernier en Colombie-Britannique.

En 2017 à Vancouver, 366 personnes ont perdu la vie à la suite de surdoses liées aux drogues.

Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Crise des opioïdes