•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Amazon perd du terrain sur le marché des enceintes connectées

Une main allume l'assistant personnel intelligent Echo, un appareil fabriqué par Amazon

L'assistant personnel intelligent Echo, un appareil fabriqué par Amazon

Photo : Associated Press / Elaine Thompson

Radio-Canada

Le géant Amazon règne toujours sur le marché mondial des enceintes connectées activées par un assistant virtuel intelligent, mais il se fait rattraper par d'autres chefs de file, comme Google, selon un cabinet d'études spécialisé.

D'après Strategy Analytics, Amazon a vendu, au premier trimestre de l'année, 4 millions de ses enceintes connectées Echo, activées par Alexa, soit une part de marché de 43,6 %.

Si Amazon, précurseur sur ce marché dès 2014, a vendu deux fois plus d'Echo qu'à la même période l'an dernier, sa part de marché a, en revanche, reculé face aux progrès de ses concurrents, à commencer par Google. Au premier trimestre 2017, elle s'était élevée à 81,8 %.

Selon cette étude, Google a vendu environ 2,4 millions de ses Home au cours des trois premiers mois de 2018, soit sept fois plus que l'an dernier. Google représente désormais 26,5 % du marché mondial.

Les nouveaux venus sur ce marché connaissent une montée en puissance rapide, comme l'américain Apple, dont le HomePod est sorti seulement en février, ou les chinois Alibaba et Xiaomi.

En tout, estime Strategy Analytics, 9,2 millions d'enceintes connectées ont été vendues au premier trimestre de l'année, soit une envolée de 278 % sur un an.

Le cabinet, qui fait ses propres estimations en l'absence de chiffres officiels provenant des entreprises, évalue la part de marché d'Amazon et de Google à 70 % à eux deux, contre 94 % l'an dernier.

« Cela s'explique en partie par la forte progression du marché des enceintes connectées en Chine, pays dont sont absents Amazon et Google », estime David Watkins, directeur du cabinet, cité dans l'étude.

« Alibaba et Xiaomi mènent le jeu en Chine, et leur puissance sur leur marché national suffit à les faire entrer dans le classement des cinq premiers au niveau mondial », poursuit-il.

Selon l'étude de Strategy Analytics, Alibaba était troisième, avec 7,6 % de part de marché, suivi par Apple, à 6 %, et Xiaomi, à 2,4 %.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Consommation

Techno