•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surveillance resserrée de la qualité de l'eau sur plus de plages au Nouveau-Brunswick

La plage Parlee
La plage Parlee, à Shediac, est l'une des principales attractions touristiques du Nouveau-Brunswick. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les recommandations du fédéral en matière de surveillance de la qualité de l'eau seront désormais respectées sur huit plages dans les parcs provinciaux du Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement provincial annonce que son protocole sera conforme aux Recommandations au sujet de la qualité des eaux utilisées à des fins récréatives au Canada sur les plages suivantes :

  • Parlee, surveillance quotidienne;
  • Murray, surveillance trois jours par semaine;
  • Mactaquac, surveillance deux jours par semaine;
  • New River Beach, mont Carleton et Oak Bay, surveillance un jour par semaine;
  • Miscou et Val-Comeau, surveillance aux deux semaines.

Il s’agit dans chaque cas de prendre des échantillons d’eau à cinq endroits, de les analyser dans un laboratoire agréé et de soumettre les résultats à un médecin-hygiéniste qui déterminera si l’eau est propre ou non à la baignade. Tous les résultats sont aussi affichés sur un site Internet gouvernemental.

Panneau indicateur informant le public que les eaux sont impropres à la baignadeLes eaux des plages Parlee et Murray ont été jugées impropres à la baignade plusieurs fois l’été dernier en raison d’un taux élevé de bactéries. Photo : Radio-Canada / Emilie Pelletier

Les recommandations du fédéral étaient déjà appliquées l’an dernier à la plage Parlee, à Shediac.

Conseils pour une baignade plus sécuritaire

Toutes les activités de baignades comportent de légers risques pour la santé, rappelle la Dre Jennifer Russelll, médecin-hygiéniste en chef de la province, mais il est possible de les minimiser.

« Vous pouvez prendre certaines précautions chaque jour, peu importe l’information mentionnée sur les panneaux, afin de vous protéger des risques potentiels associés à l’utilisation de l’eau à des fins récréatives, y compris ne pas avaler d’eau dans la mesure du possible, ne pas exposer de coupures, de plaies ou de lésions à l’eau, et se laver les mains ou utiliser les douches pour se rincer après s’être baigné », explique la Dre Russell.

Les recommandations du fédéral établissent, selon elle, un équilibre entre les risques potentiels de la baignade pour la santé et le plaisir d’exercer cette activité.

Nouveau-Brunswick

Pollution